PRODUCT
LATEST NEWS

19e journée : Nouvelle démonstration d’Undercover Agent !

2021-09-04 18:21 - Actualités Locales

Le Betting Tax passe à 14%

2021-09-01 03:19 - Actualités Locales

Actualites

«Back

11e journée : Swapneel Rama s’offre le coup de chapeau!


2021-07-17 17:37:58 - Actualités Locales


La 11e journée s’est déroulée sous une petite pluie intermittente, mais sur une piste normale. Comme c’est souvent le cas au milieu du mois, il y a eu des surprises. Swapneel Rama a réalisé le coup de chapeau dont une victoire dans l’épreuve phare, la deuxième manche du championnat de 4 ans avec Kayden’s Pride. Auparavant, il mena l’extrême outsider, Slightly Scottish à la victoire. Ce pensionnaire n’avait rien réussi de bon depuis qu’il est chez nous terminant souvent à la traîne. Il s’imposa comme un champion. Swapneel s’imposa aussi avec Ruby Spirit. Pravesh Horil et Jameel Allyhosein réalisèrent eux, un joli doublé. Le premier avec Duke’s Domain et Al Jazeera et le deuxième avec Alameery et Ron’s Joy. L’apprenti Abhishek Sonaram tira son épingle du jeu avec la victoire de Seattle Kid. Bernard Fayd’herbe fut le seul jockey à sauver l’honneur côté étrangers en menant à bon port, Mauritius. Au classement des écuries, Ricky Maingard est toujours devant. Côté jockeys, Jameel Allyhosein rejoint Corne Orffer et Dinesh Sooful en tête au niveau de neuf victoires. Swapneel Rama auteur d’un triplé se place avec Stephen Donohoe derrière Roby Bheekarry avec sept victoires. Après 11 journées, l’écurie de Praveen Nagadoo est la seule à n’avoir pas encore ouvert son compteur jusqu’ici…

 

Kayden’s Pride à l’issue d’une course en or !

On attendait, Padre Pio, Bag Of trick voire même Fools Gold, mais c’est le poids plume, Kayden’s Pride qui est venu s’imposer à l’issue d’une course en or. La doublure de l’écurie Ricky Maingard ne portait que 52 kg et demeure donc invaincu cette saison sur trois sorties. Padre Pio et Count Jack, les deux chevaux avec les meilleurs Merit Rating terminèrent aux deux dernières places loin du vainqueur !

Profitant de sa bonne ligne, Fools Gold lancé par Corne Orffer prit vite la position tête et corde pour mener devant Etched In Blue. Padre Pio fut forcé de suivre en épaisseur. Suivirent derrière ce peloton de tête, on retrouva Kayden’s Pride, Arizona Silk, Count Jack et Bag Of Tricks. Le train imposé par Fools Gold fut soutenu. Padre Pio tenta d’améliorer sa position au bas de la descente, mais il fut cette fois forcer de suivre en troisième épaisseur à l’extérieur de Etched In Blue alors qu’à son intérieur, Kayden’s Pride suivait bien retenu par Swapneel Rama. Au passage du poteau des 600 mètres, Fools Gold se montra tenace et maintenait son effort à l’avant alors que Padre Pio était déjà sous pression. Etched In Blue montra déjà des signes de détresse. Kayden’s Pride attendait lui, visiblement l’entrée de la dernière ligne droite pour passer à l’offensive.

Fools Gold entra dans la dernière ligne avec une longueur d’avance. Padre Pio s’effaçait alors que Bag Of Tricks s’infiltra à l’intérieur pour faire illusion à mi-ligne droite. Kayden’s Pride après avoir dérivé vers l’extérieur, retrouva son équilibre et fut monté à fond par Swapneel Rama. Fools Gold manqua de finish à 100 mètres du but et laissa son compagnon d’écurie filer vers la victoire alors que Bag Of Tricks qui avait tout tenté dut se contenter de la deuxième place à deux longueurs. Fools Gold est troisième devant Arizona Silk.

« On a eu raison d’aligner Kayden’s Pride dans cette deuxième manche du championnat de 4 ans. Il portait que 52 kg et avait tiré la première ligne. C’est un bon miler qui aurait dû participer au championnat de trois ans la saison dernière, mais n’étant pas qualifié. C’est un cheval qui avait de problème pour négocier les tournants et on a pu travailler cela durant l’inter saison. Kayden’s Pride a beaucoup progressé depuis et il est invaincu sur trois sorties. Il faut cependant reconnaître qu’il portait un léger handicap et qu’il eut une course en or par rapport à Padre Pio. La troisième manche qui sera disputée sur 1850 mètres à poids âge serait un autre pair de manche. Attendons voir » a déclaré l’entraîneur, Ricky Maingard.

 

1e. Slightly Scottish s’impose en champion!

Grosse surprise dans l’épreuve d’ouverture ! C’est le cas de le dire avec la victoire de Slightly Scottish. Ce pensionnaire de l’écurie d’Amar Sewdyal s’imposa en champion renversant les pronostics. Ce cheval qui effectuait sa 16e sortie n’avait jusqu’ici rien réussi de bon terminant tout le temps à la traîne, même pas un accessit. Il relégua le cheval arrivé deuxième à plus de trois longueurs !

Kings Empire, Misty Roller et Slightly Scottish disputèrent le commandement à l’ouverture des stalles du départ, mais sollicité par Swapneel Rama, le dernier nommé conserva la position tête et corde. Kings Empire suivit tout juste derrière. Puis on retrouvait Xanthus, Misty Roller, Biometric, Blunderbuss, Daredevil Aviator en épaisseur, Hit The Green et Groban en queue de peloton. Slightly Scottish imprima un train régulier à l’épreuve et au bas de la descente, il comptait déjà deux longueurs d’avance. Les positions ne connurent aucun changements jusqu’au passage du poteau des 600 mètres, le pensionnaire d’Amar Sewdyal creusa l’écart pour prendre quatre à cinq longueurs d’avance sur son plus proche poursuivant. Il entra dans la dernière ligne droite avec une bonne marge de manœuvre. Il ne faiblit pas et maintenait son effort alors qu’au sein du peloton, aucune réaction des adversaires. On se bat plutôt pour les accessits. Xanthus se montra le plus résistant pour prendre la deuxième place devant Biometric. Kings Empire, le favori est quatrième. On est bien sûr impatient de voir si Slightly Scottish reproduise cette performance à sa prochaine sortie.

 

2.  Ruby Spirit à l’issue d’une course de rêve !

Deuxième derrière Canary Islands lors de sa dernière sortie, Ruby Spirit a confirmé ses belles dispositions du moment pour ouvrir son compteur chez nous.  Cependant, il faut reconnaître que la monture de Swapneel Rama eut une course de rêve sur la majeure partie du parcours bien calé à la corde alors que la majorité de ses adversaires lançaient des offensives en épaisseur.

Il y eut une petite bousculade au départ et le grandissime favori, Beni Des Dieux fut quelque peu gêné et son jockey dut même le reprendre pour suivre en retrait. Ruby Spirit, Oxford Blue et Master Mariner se livrèrent alors à une lutte pour prendre la direction des opérations. Au passage du Tombeau Malartic, Rye Joorawon Parvint à se rabattre à la corde devant Oxford Blue qui demeura à l’extérieur de Roby Spirit. Puis, suivirent dans l’ordre, Lead Singer en troisième épaisseur, Beni Des Dieux, Time Is Now, Fairbanks et Supreme Orator. Le rythme imposé par Master Mariner fut assez soutenu, mais au bas de la descente, on remarqua l’offensive de Lead Singer qui tenta de passer devant suivi de Time Is Now. Au passage de la rue du gouvernement, Lead Singer prit un léger avantage sur Master Mariner alors que Time Is Now ne progressait pas. On remarqua Ruby Spirit qui n’avait pas encore bougé. Oxford Blue et Beni Des Dieux étaient lui déjà en embuscade

Lead Singer entra dans la dernière ligne droite avec une demi-longueur d’avance alors que master Mariner disparaissait de la course. Ruby Spirit trouva l’ouverture et fit illusion alors que Supreme Orator et Fairbanks accéléraient bien. Ruby Spirit prit l’avantage à 100 mètres du but alors que Beni Des Dieux piétinait. Oxford Blue manquait lui aussi de finish. Supreme Orator et Fairbanks terminaient bien, mais ils durent se contenter de la deuxième et troisième place derrière Ruby Spirit. Oxford Blue termine quatrième.

 

3. Ron’s Joy ou le bon jockeyship d’Allyhosein

La victoire de Ron’s Joy fit penser au regretté Nooresh Juglall. En effet, ce hongre alezan de l’écurie Gilbert Rousset lui avait permis de remporter sa dernière victoire avec à la clé, le sacre de jockey champion en 2020.  Assez coté, Ron’s Joy s’imposa d’entrée cette saison grâce au bon jockeyship de Jameel Allyhosein.

 

River Thames placé à l’intérieur au départ ne laissa le soin à personne pour diriger les opérations avec en selle Tejash Juglall. Ron’s Joy demeura dans son sillage bien calé à la corde alors que Six Degrees fut forcé de suivre à l’extérieur. Puis, suivirent, Red Rock Canyon, Duke Of Abercorn, Romanus à al corde, Middle Path, Seventh Rule, Tyrian et Sacred Night en queue de peloton. Tejash Juglall prit le soin de bien doser le pas de sa monture et au bas de la descente, il comptait une bonne longueur d’avance sur Six Degrees, toujours à l’extérieur alors que Red Rock Canyon était en épaisseur. On vit, Jameel Allyhosein qui retenait bien Ron’s Joy, très à l’aise à la corde derrière le peloton de tête. Au passage de la rue du gouvernement, River Thames donna l’impression de repartir. Ron’s Joy ne se laissa pas distancer alors que Romanus s’était bien rapproché du peloton de tête.

River Thames entra en vainqueur dans la dernière ligne droite. Six Degrees se montra ‘green’ et n’accéléra pas. Romanus accéléra bien et fit illusion à mi-ligne droite. Ron’s Joy, une fois qu’il fut bien équilibré par son jockey, sortit un joli coup de rein. Il grignota du terrain à chaque foulée pour rattraper River Thames tout juste avant le but pour s’imposer. Romanus conserve la troisième place devant Six Degrees.

 

4. Seattle Kid résiste à Yorktown

On prévoyait une lutte Seattle Kid-Mambo Rock, mais tel ne fut pas le cas, car le pensionnaire de l’écurie Daby s’imposa assez facilement tout en résistant à Yorktown. Seattle Kid remporte ainsi sa cinquième victoire depuis qu’il est chez nous.

Seattle Kid, Quatro Five Six et Gimmetherain se montrèrent les plus rapides au départ, mais après 100 mètres de course, le pensionnaire de l’écurie Simon Jones parvint à se rabattre à la corde. Pop Icon vient se placer à l’extérieur de Quatro Five Six alors que Mambo Rock était retenu sur les barres toujours derrière le peloton de tête. Suivirent dans l’ordre, Yorktown et Waimea. Gimmetherain tenta de réduire l’allure, mais au bas de la descente, Pop Icon sous l’impulsion d’Akash Aucharuz passa à l’offensive pour ravir la direction à Gimmetherain. Il est suivi de Quatro Five Six. Ce dernier fut lui, forcé de suivre à l’extérieur de Gimmetherain. Pop Icon ne parvint pas cependant à prendre ses distances du peloton et au passage du poteau des 400 mètres, il est rejoint par Seattle Kid.

Pop Icon devait baisser pied à l’entrée de la dernière ligne droite tout comme Gimmetherain. Mambo Rock accélérait bien de l’intérieur alors que Yorktown arrivait en trombe à l’extérieur. Seattle Kid versa quelque peu vers l’extérieur sous pression, mais une fois qu’il fut redressé par l’apprenti Sonaram, il repartit pour repousser le percutant finish de Yorktown. Mambo Rock se contenta de la troisième place devant Wuatro Five Six.

 

5.  Alameery from ‘pillar to post’

Après avoir montré le bout du nez lors de sa dernière sortie, Alameery a confirmé ses belles dispositions du moment pour s’imposer de bout en bout malgré sa ligne extérieure. Il dut cependant puiser dans ses derniers retranchements pour résister aux assauts de Do Or Dare et Thomas Henry dans les derniers 100 mètres.

Do Or Dare, High Voltage et Alameery se montrèrent les plus véloces à l’ouverture des stalles du départ, mais au passage du but pour la première fois, Alameery  sous l’impulsion de Jameel Allyhosein parvint à prendre la position tête et corde. Une fois devant, le jockey réduisit quelque l’allure. Suivirent derrière lui, on vit Do Or Dare, High Voltage, Thomas Heny à l’extérieur de Divine Connection, Bonjour Baby, The Jazz Singer, Skip The Red et Well Connected. Au poteau de 800 mètres, Do Or Dare se décalait de la corde pour mettre de la pression sur Alameery alors que High Voltage suivait toujours en épaisseur. Thomas Henry attendait visiblement les derniers 300 mètres pour lancer l’offensive. Au dernier tournant, Alameery maintenait son effort, mais il est rejoint par Do Or Dare alors que Thomas Henry était déjà en embuscade.

Alameery entra dans la dernière ligne droite avec un léger avantage et Do Or Dare sous la monte énergique de son jockey donna l’impression de pouvoir le dominer. Thomas Henry S’infiltra à la corde, mais manquait de finish. A mi-ligne droite, Alameery avait toujours une encolure d’avance sur Do Or Dare, mais le pensionnaire de l’écurie Simon Jones trouva suffisamment de ressources pour repartir pour passer la ligne avec une longueur d’avance. Do Or Dare conserve la deuxième place devant Thomas Henry. Divine Connection est quatrième.

 

7e course: Duke’s Domain surprend les favoris !

Revenant après avoir purgé une suspension d’un mois pour avoir saigné de deux narines lors de sa dernière sortie, Duke’s Domain a surpris plus d’un en s’imposa au finish. Gros outsider à 19-1, Duke’s Domain a suivi à l’extérieur sur la majeure partie du parcours pour s’imposer.

Hubble se montra lent au départ et c’est Colour Of My Fate sollicité par Swapneel Rama qui prit la direction des opérations. Il est suivi par Duke’s Domain qui fut forcé de suivre à l’extérieur de Hubble. Puis, on retrouvait dans l’ordre Roman Dancer, Tiger’s Rock, Royal Italian et All About The Bass en dernière position. Pravesh Horil prit le soin de réduire quelque l’allure au bas de la descente et le peloton resta groupé. On remarqua que Hubble fut pris dans un tiroir tout comme Roman Dancer. Au passage de la rue du gouvernement, Colour Of My Fate s’étendait bien et il donnait l’impression de pouvoir filer vers sa première victoire chez nous d’autant que Hubble et Roman Dancer semblaient en difficulté car, déjà sous pression.

Colour Of My Fate entama la dernière ligne droite avec une bonne marge de manœuvre. Dans un premier temps, il fit figure de vainqueur, mais à mi-ligne droite, il fut rejoint par Duke’s Domain. Ce dernier sous la force du poignet de Pravesh Horil le domina assez facilement dans les derniers 75 mètres pour s’imposer. Roman Dancer fit ‘dead heat’ avec All About The Bass pour la troisième.

 

8. Raj Ramdin ouvre son compteur 2021 avec Al Jazeera

Ouf de soulagement pour l’entraîneur, Raj Ramdin après la victoire sur le fil d’Al Jazeera. En effet, il lui aura fallu attendre la 11e journée pour voir brillées ses couleurs pour la première fois cette saison.

Tout juste avant la course, il y eut deux retraits. Tout d’abord, Mr Mogambo fut retiré pour cause d’incapacité alors que Xenon fit des siennes dans les stalles et blessa son jockey, Corne Orffer. Il n’eut donc que sept partants au départ. Al Jazeera et Manolete disputèrent t le commandement sur les premiers 100 mètres à l’ouverture des stalles du départ, mais au passage du but pour la première fois, Al Jazeera conserva la position tête et corde pou mener devant Manolete. Blue Royale fut forcé de suivre en épaisseur. Suivirent derrière ces trois chevaux on retrouva Anza-Borrego, Yankee Force, Ticket Holder et Greatfiveeight. Le train imprimé par Al Jazeera fut plutôt modéré et le peloton demeura groupé. Au poteau des 800 mètres, Bleu Royale et Manolete étaient déjà sous pression. En revanche Yankee Force a déjà lancé son offensive en épaisseur et se retrouver à deux longueurs du meneur.

A l’entrée de la dernière ligne droite, Al Jazeera tint bon et donna même l’impression de pouvoir filer vers une victoire facile. Yankee Force fit illusion à mi-ligne droite quand Greatfiveeight sortit de nulle part se fit menaçant. La doublure de l’écurie Daby prit même une tête d’avance sur Al Jazeera à 50 mètres du but, mais dans un sursaut d’orgueil, Pravesh Horil ne s’avoua pas vaincu. Al Jazeera passa la line dans la même foulée que Greatfiveeight. Mais la photo finish fit voir que le pensionnaire de l’écurie Raj Ramdin a conservé un naseau d’avance. Anza Borrego est troisième devant Yankee Force.

 

9e : Deux sur deux pour Mauritius…

Impressionnant lors des débuts victorieux, le grandissime favori, Mauritius n’eut aucun problème pour remporter sa deuxième victoire consécutive sur deux sorties. De son premier couloir, le sprinter de l’écurie Shyam Hurchund avec Bernard Fayd’herbe en remplacement d’Ivaldo Santana, blessé prit vite la direction des opérations au départ pour mener devant Dunzie alors que Minaloushe Venture était en épaisseur.

Derrière ces trois chevaux de tête suivirent Loosen Your Tie, Captain Falcon, Arctic Flyer à l’extérieur, What A Kid et Epic Sword assez décroché. Bernard Fayd’herbe ne fut pas vraiment inquiété à l’avant et il se permit même le luxe de permettre à sa monture de souffler au bas de la descente. Les positions ne connurent pas de changements jusqu’au passage de la rue du gouvernement où Dunzie tenta de se porter à la hauteur du meneur alors que Minaloushe Venture et Arctic Flyer s’effacèrent. On vit Captain Falcon déjà en embuscade alors que What A Kid améliorait sa position en épaisseur. Mauritius entra dans la dernière ligne droite avec une longueur d’avance et donna l’impression de pouvoir creuser l’écart. Dunzie se montra incapable de poursuivre son effort alors que Captain Falcon grignotait du terrain le long des barres. What A Kid arrivait aussi en trombe. Cependant, Mauritius ne faiblit pas et s’imposa facilement devant Captain Falcon. What A Kid devança Dunzie pour la troisième place.

LIVE STREAMS
LIVE STREAMS



MAGAZINE