PRODUCT
LATEST NEWS

7e journée : Doublés pour Samraj Mahadia et Dominic Zaki

2024-06-15 19:12 - Actualités Locales

5e journée : Promenade de santé pour Frosted Gold !

2024-06-01 18:26 - Actualités Locales

4e journée : Magnifique quadruplé de Jeanot Bardottier

2024-05-25 21:19 - Actualités Locales

Actualites

«Back

1e journée - Quadruplé pour le tandem Zaki-Allyhosain


2024-05-04 16:27:29 - Actualités Locales


Le rideau est levé sur la saison 2024 et la première journée s’est déroulé par beau temps sur une piste normale avec les ‘false rails’ furent placés à 1.75 mètres. Ils étaient plusieurs les outsiders qui se sont distingués lors de cette journée inaugurale. Le haut fait est l’impressionnant quadruplé du tandem Dominic Zaki-Jameer Allyhosain. En sus de se distinguer dans l’épreuve principale avec Stageworld, il ramena Capkuta, Royal Virtue et Pop Icon à la victoire. L’écurie Nawaz Rawat réalisa un joli doublé avec Bellagio King et Desert Boy, tous deux piloté par Kersley Ramsamy. Les écuries Amar Sewdyal et Praveen Nagadoo tirèrent leur épingle du jeu avec une victoire chacune. A noter que l’écurie championne 2023 fit chou blanc lors de cette journée inaugurale.

Stageworld donne l’impression d’être un cheval transformé ces derniers temps. C’est le cas de le dire car ce pensionnaire de l’écurie Dominique Zaki a remporté sa cinquième victoire consécutive. Il se distingua dans l’épreuve principale reléguant le cheval arrivé deuxième, Arizona Silk à deux longueurs. Prospector termine troisième. A l’ouverture des stalles du départ, Juniper Lane se montra plutôt lent et Stageworld malgré sa ligne extérieure ne se fit pas prier pour prendre la direction des opérations. Une fois devant, Jameer Allyhosain tenta de bien contrôler la course. The Contractor suivait en deuxième position, mais à l’extérieur alors que Juniper Lane qui se montrait ardent est juste derrière les meneurs. Suivirent dans l’ordre, on trouva Prospector, Winter Chill et Arizona Silk en queue de peloton.

 

Cinq à la suite pour Stageworld

Au bas de la descente, le peloton était compact, mais Jameer Allyhosain gérait bien sa course avec Stageworld. Les positions ne connurent aucun changement jusqu’au passage des 400 mètres où Juniper Lane se rapprochait quelque peu de Stageworld alors que The Contractor baissait pied. On remarqua aussi Arizona Silk qui s’était bien recoller au peloton. Stageworld entra avec deux bonnes longueurs d’avance dans la dernière ligne droite. Juniper Lane et Prospector se montrèrent incapable de passer à la vitesse supérieure et ce fut Arizona Silk qui se fit menaçant. A 100 mètres du but, il avait presque rejoint Stageworld et ces deux chevaux se livrèrent à une lutte jusqu’en montée où Stageworld devait repartir pour s’imposer. Prospector prit une modeste troisième place.

 

1e course: Proficient au dessus du lot…

Descendu de classe, Proficient qui n’avait disputé que deux courses la saison dernière se montra trop fort pour ses adversaires du jour. En effet, une fois qu’il eut pris les commandes au départ, il ne fut jamais rejoint s’imposant facilement de trois longueurs devant le favori, After Th Order.

Proficient qui bénéficiait d’une remise de 4 kg avec l’apprenti P. Mohun en selle, se montra le plus rapide à l’ouverture des stalles du départ pour prendre la position tète et corde. Il est suivi de Special Force, Fort MC Henry alors que Waimea réputé véloce fut lent à se mettre en action et suivait en quatrième position. Puis, suivirent African Rock et Red Rock Canyon plutôt décrochés. Les positions ne connurent aucun changement jusqu’au poteau des 400 mètres où Rye Joorawon sollicita After The Order. Ce dernier vint vite se recoller du peloton, mais au dernier tournant il fut poussé vers l’extérieur avec l’écart de Waimea.

A l’avant, Proficient maintenait son effort et augmentait même son  avance une fois l’entrée de la dernière ligne droite entamée. Rye Joorawon se démena bien comme un beau diable sur After The Order, mais il dut se contenter de la 2e place à trois longueurs de Proficient. African Rock est troisième.

 

 

2e course: Bellagio King from ‘pillar to post!

Après Proficient dans l’épreuve d’ouverture, ce fut un autre outsider, Bellagio King qui se distingua dans la 2e course. Pensionnaire de l’écurie Nawaz Rawat, Bellagio King descendait lui aussi de classe. Contrairement à ses habitudes, il s’imposa ‘from pillar to post’. Il s’imposa devant Special Force qui selon certains, avait suivi de trop près.

A l’ouverture des stalles du départ, Bellagio King sous l’impulsion de Kersley Ramsamy se montra le plus rapide pour prendre les commandes. Special Force le suivit tout juste derrière alors que Chestnut Cove se trouvait à l’extérieur. Puis, suivirent la nouvelle unité, Tartarus, Little Pal, Captains Fort et Crooner. Au passage du Tombeau Malartic, Kersley Ramsamy prit le soin de réduire l’allure et Special Force put se rapprocher avec Chestnut Cove toujours à son extérieure. Tartarus se trouvait toujours en quatrième position alors que les autres sont distancés au passage du poteau des 700 mètres.

Bellagio King fut rejoint par Special Force au passage de la rue du gouvernement. Sous les sollicitations de l’apprenti Kulloo, Il tenta de dominer Bellagio King, mais ce dernier se montra résistant. Une fois dans la dernière ligne droite, le pensionnaire de l’écurie Nawaz Rawat devait reprendre une longueur d’avance pour filer vers une victoire facile. Special Force conserve la deuxième place d’une courte tête devant Chestnut Cove.

 

3e course: Capkuta comme à l’entraînement !

Avec le retrait du grandissime favori, Jack Tarr pour les raisons que l’on sait, il n’y avait que cinq partants dans la 3e course. Capkuta parmi les plus réguliers du champ se montra le meilleur au finish pour s’imposer comme à l’entraînement. Yoho Mist est deuxième devant Bella Fiorino.

Yoho Mist et Love Me Again se montrèrent les plus rapides au départ, mais placé à l’intérieur, le hongre gris de l’écurie d’Amar Sewdyal conserva la position tête et corde. Love Me Again put se rabattre sur les barres pour suivre à une longueur derrière le meneur alors que Dayla Vista se trouvait en épaisseur. Sur les barres, on retrouva Capkuta et French Rebel  Au bas de la descente, Yoho Mist maintenait son effort, mais il resta sous la pression de Love Me Again alors que Dayla Vista perdit du terrain. Capkuta améliorait son rang. Au passage de la rue du gouvernement, Capkuta accélérait bien pour dominer ses adversaires et rentra dans la dernière ligne droite avec une bonne marge de manœuvre.

Yoho Mist tentait de résister, mais en vain car Capkuta devait le quitter sur place pour aller s’imposer avec quatre longueurs d’avance. Love Me Again est troisième devant le favori French Rebel. Dayla Vista termina à la traîne ayant eu sans doute un problème.

 

4e course: Débuts victorieux pour Master Keeku

Même s’il n’avait pas couru en compétition depuis près de deux ans, la nouvelle unité de l’écurie d’Amar Sewdyal, Master Keeku démontra son potentiel en s’imposa au finish et avec autorité. Il domina le grandissime favori, Vartacus alors que Bella Fiorino est troisième.

On attendait Vartacus aux avant postes, mais ce fut Bella Fiorino qui se montra le plus véloce pour s’emparer de la direction des opérations pour imposer son pas. Vartacus suivait dans le sillage du meneur alors que Master Keeku se trouvait en troisième position à trois longueurs. Puis suivirent El Patron et War Medal. A noter que Carlas Mambo et Fibber Magee furent retirés juste avant de la course. Les positions ne connurent aucun changement jusqu’au passage des 500 mètres ou l’apprenti Kulloo sollicita Vartacus. Ce dernier accéléra bien pour venir se porter à la hauteur de Bella Fiorino. Master Keeku donnait l’impression d’être sous pression, mais il était déjà en embuscade.

Bella Fiorino et Vartacus entrèrent ensemble dans la dernière ligne droite, mais sous le pensionnaire de l’écurie Mahadia devait prendre l’avantage au poteau des 1500 mètres pour faire figure de vainqueur. Pas pour longtemps car, Master Keeku, une fois qu’il fut rééquilibré par son jockey sortit un joli finish pour venir dominer Vartacus. Master Keeku devait même augmenter son avance pour s’imposer facilement. Bella Fiorino est troisième.

 

5e course: Desert Boy, le meilleur au sprint

Favori avec Instinctive Power, Desert Boy ne devait pas décevoir ses partisans en s’imposa facilement devant Instinctive Power dans la 5e course. A plus de cinq longueurs se trouvait Footy Goal terminant troisième.

Comme on s’y attendait, il y avait lutte pour les commandes à l’ouverture des stalles du départ entre Instinctive Power et Desert Boy. Ce dernier en meilleur sprinter ne devait pas avoir de problème pour passer devant après 75 mètres de course. A partir de là, Kersley Ramsamy devait gérer la course. Instinctive Power suivait en deuxième position et à cinq longueurs se trouvait Action Packed, Footy Goal et Stopalltheclocks loin derrière. Les positions ne connurent aucun changement jusqu’au dernière tournant où Instinctive Power sous l’impulsion de Jameer Allyhosain se rapprocha du meneur.

Desert Boy entra en vainqueur dans la dernière ligne droite. Il maintenait son effort même si au poteau des 1400 mètres, Instinctive Power fit illusion, mais ce n’est qu’un feu de paille. Desert Boy augmenta son avance dans les derniers 100 mètres pour s’imposer dans un fauteuil. Footy Goal sortit de loin pour prendre la troisième place.

 

7e course: Royal Virtue complète le triplé pour Allyhosain

Modèle de régularité, Royal Virtue qui affichait des belles dispositions à l’entraînement n’a fait que justifier cela en s’imposant dans la 7e course. Il domina facilement Colour Of Money et Eagles Vision est troisième.

Colour Of Money se montra le plus rapide au départ, mais Royal Virtue mit la pression sur le meneur dans les premiers 150 mètres pour arracher les commandes au passage du Tombeau Malartic. Le pensionnaire de Dominic Zaki mena devant Colour Of Money retenu par Dinesh Sooful alors qu’Overdose suivit en troisième position Eagles Vision. The Eighth Lord se retrouvait en épaisseur. Au bas de la descente, Jameer Allyhosain réduisit quelque peu l’allure sans doute pour conserver suffisamment de ressources en de parcours. On remarqua que Dinesh Sooful ne fit aucun effort sur Colour Of Money pour tenter de mettre Royal Virtue sous pression.

Au passage de la rue du gouvernement, Royal Virtue paraissait facile. Colour Of Money se rapprochait quelque peu tout comme Overdose qui passait à l’extérieure. Eagles Vision donnait l’impression d’attendre l’ouverture. Royal Virtue entra dans la dernière ligne droite avec deux bonnes longueurs d’avance. Colour Of Money dérivait vers l’extérieur sous pression alors qu’Eagles Vision grignotait du terrain. A mi-ligne droite, Royal Virtue avait déjà course gagnée. Colour Of Money restait ‘one paced’ et dut se contenter de la deuxième place à plus de quatre longueurs du vainqueur. Eagles Vision chipe la troisième place à Overdose.

 

8e course : Pop Icon offre le quadruplé à Allyhosain

Avec le retrait de Swagger Jagger, Pop Icon faisait figure d’épouvantail dans l’épreuve de clôture. Et ce pensionnaire de l’écurie Dominic Zaki n’a fait que justifier cela en s’imposant avec autorité. Il offre ainsi un magnifique quadruplé à cet établissement et au jockey Jameer Allyhosain. Paddingtons Luck est deuxième devant Creation.

Pop Icon placé au premier couloir n’eut aucun problème pour s’élancer aux avant postes et imposer son pas devant Paddingtons Luck. Ce dernier suivait à deux longueurs, puis on retrouver Creation à l’extérieur de Fisher King et Bollinger fermait le cortège. Les positions ne connurent aucun changement jusqu’à la rue du gouvernement où Paddingtons Luck sous les sollicitations de Dinesh Sooful tentait de se rapprocher de Pop Icon alors que Bollinger améliorait sa position d’un rang. Fisher King déjà sous pression perdit du terrain.

Pop Icon entra dans la dernière ligne droite avec trois longueurs d’avance. Paddingtons Luck resta sans accélération alors que Creation termina plutôt bien. A 100 mètres du but, Pop Icon se détachait pour aller s’imposer avec autorité. A cinq longueurs se trouvait Paddingtons Luck deuxième et Creation troisième.

LIVE STREAMS
MAGAZINE