PRODUCT
LATEST NEWS

19e journée : Nouvelle démonstration d’Undercover Agent !

2021-09-04 18:21 - Actualités Locales

Le Betting Tax passe à 14%

2021-09-01 03:19 - Actualités Locales

Actualites

«Back

10e journée : Var’s Elusion damne le pion à Footy Goal !


2021-07-10 16:24:01 - Actualités Locales


La 10e journée s’est déroulée par beau temps et sur une piste normale. L’attraction de cette journée était la deuxième manche du championnat de 3 ans disputée sur 1400 mètres. Footy Goal faisait figure d’épouvantail, mais le pensionnaire de l’écurie Ricky Maingard dut se contenter de la deuxième place battu à nouveau par Var’s Elusion. Ce dernier a démontré qu’il possède de la qualité. Il ne fait pas de doute que ce jeune coursier gravisse les échelons chez nous. L’écurie Simon Jones avait auparavant signé une première victoire avec Arlingtons Revenge. Ce dernier ouvrit son compteur chez nous. L’écurie Ricky Maingard réalisa le doublé avec Mr Green Street et Tsitsikamma Dance. Autre écurie à réaliser le doublé est Perdrau avec Big Smoke et Courtroom Magic. Les établissements Vincent Allet et Shyam Hurchund tirèrent leur épingle du jeu avec une victoire chacun. Au classement des jockeys, Corne Orffer a rejoint Dinesh Sooful en tête avec neuf victoires. L’écurie Rameshwar Gujadhur rentre au paddock les mains vides pour la troisième semaine consécutive.

 

Var’s Elusion monte en puissance

Ils étaient nombreux à penser que Footy Goal allait être difficile à battre d’autant que l’entraîneur Ricky Maingard avait déclaré que son pensionnaire aurait gagné facilement sur une distance plus appropriée lors de ses débuts. Cependant, Var’s Elusion a prouvé que sa victoire dans la première manche du championnat de 3 ans n’était pas le fruit du hasard. Confié à nouveau à Tejash Juglall, le coursier entraîné par Simon Jones s’imposa plus facilement cette fois. Tejash Juglall remporta cette course comme l’avait fait son frère, Nooresh la saison dernière.

Au départ, Break The Silence se montrait lent alors que Var’s Elusion prit vite la position tête et corde suivi de Footy Goal. Tejash Juglall prit bien le soin de bien doser le pas de sa monture d’autant qu’il n’est nullement inquiété à l’avant. Derrière ces deux chevaux suivirent Zo Lucky avec Syds Liason à son extérieur, Benev, Pforzheim et Break The Silence qui s’est recollé du peloton. A l’avant, Var’s Elusion eut toute le loisir de diriger les opérations à sa guise. Au bas de la descente, il permit même le luxe de laisser sa monture souffler alors que Footy Goal suivait bien retenu par Corne Orffer. Syd’s Liason suivait toujours à l’extérieur, au poteau des 500 mètres, Tejash Juglall lança le sprint et Var’s Elusion accélérait bien mais resta sous la menace de Footy Goal qui donna l’impression de pouvoir le dominer.

Une fois la dernière ligne droite entamé, Var’s Elusion maintenait son effort et augmenta même son avance alors que Footy Goal sous la force du poignet de son jockey n’arrivait pas à combler son retard. A mi-ligne droite, Corne Orffer lança Footy Goal à l’intérieur, mais Var’s Elusion n e faiblit pas et s’imposa avec plus d’aisance. Footy Goal se contenta de la deuxième place devant Pforzeim. Syds Liason prit une modeste quatrième place.

Var’s Elusion looks a good horse and he proved that his fist win was not a fluke. I must say that on his first run, he did surprise me as he showed nothing at track work. From his first run, he showed very good improvement but I thought that Footy Goal could be a hard nut to crack.  He had everything his way and Tejash Juglall rode a perfect race. I thank Mr Gavin Glover to have bought a good horse and no doubt, Var’s Elusion is bound to improve again as he is only three years old” a declaré l’entraîneur, Simon Jones.

 

1e. Big Smoke ouvre son compteur à sa 10e sortie

 

L’épreuve d’ouverture réservée aux apprenti et jockeys ayant remporté moins de 50 victoires a souri à Big Smoke de l’écurie Perdrau piloté par Vikram Sola. Rochester et Valerin, les deux chevaux les plus cotés de la course terminèrent en dehors des accessits !

Midnight Messenger profitant de sa ligne intérieure se montra le plus rapide pour s’emparer de la direction des opérations devant Artax forcé à suivre à l’extérieur. Bypass, la doublure de l’écurie Nagadoo suivit en troisième position bien calé sur les barres. Puis on retrouve, Valerin qui avait Time Is Gold à son extérieur, Seventh Silver, Jet Path, Rochester et Big Smoke. A l’avant, Midnight Messenger fut toujours sous la menace d’Artax alors que son compagnon d’écurie suivait tranquillement au sein du peloton. Au bas de la descente, Artax tenta de prendre le commandement, mais Roby Bheekary ne se laissa pas faire. Au sein du peloton, Valerin et Seventh Silver améliorèrent leurs positions. Big Smoke et Rochester étaient toujours derrière. Au passage de la rue du gouvernement, Les positions restèrent les même sauf que Big Smoke, sollicité arrivait fort.

Midnight Messenger se débarra d’Artax dans la dernière ligne droite. Il devait manquer de finish et c’est ainsi que Bypass qui s’infiltrait à la corde prit un léger avantage. Il domina facilement Midnight Messenger à mi-ligne droite, mais Big Smoke qui termina en trombe le domina à son tour. Le pensionnaire de l’écurie Perdrau passa la ligne avec plus de deux longueurs d’avance. Bypass conserve la deuxième place devant son compagnon d’écurie, Midnight Messenger. Jet Path est quatrième.

 

2.  Mr Green Street renoue avec la victoire

Descendu de classe, Mr Green Street qui était équipé avec des blinkers pour la première fois se montra à la hauteur pour renouer avec la victoire. Il devança Eagles Vision qui avait imposé son pas depuis le départ.

Au départ, Starsky placé à l’extérieur tenta de prendre la position tête et corde, mais sollicité par Jameel Allyhosein, Eagles Vision prit les commandes pour imprimer un train sélectif. Derrière ces deux chevaux on retrouvait, Mr Green Street, Desert Thief, Midnight Miracle, West Coast Warrior, Syberian Husky, High Key et Sir Capers en queue de peloton. Au passage du Tombeau Malartic, sous l’impulsion de son jockey, Eagles Vision réduisit quelque peu l’allure et au bas de la descente on vit Starsky et West Coast Warrior qui passaient à l’offensive. Eagles Vision augmenta l’allure. Mr Green Street était lui bien en mains. Eagles Vision maintenait son effort et au dernier tournant il donnait l’impression de pouvoir tenir jusqu’au bout alors que Mr Green Street attendait l’ouverture.

Eagles Vision se montra résistant dans la dernière ligne droite, mais Corne Orffer se déchaîna sur Mr Green Street qui grignota du terrain à chaque foulée. On vit aussi High Key qui cherchait le passage sans succès. Le pensionnaire de l’écurie Ricky Maingard prit l’avantage dans les derniers 75 mètres pour aller s’imposer. Eagles Vision s’accrocha à la deuxième place devant Midnight Oracle. Siberian Husky est quatrième

 

3. Walls Of Dubrovnik comme à la parade !

Un joli modèle et grandissime favori, Walls Of Dubrovnik fit une bouchée de ses adversaires en s’imposant pour la deuxième fois. Sur ce qu’il a démontré, ce pensionnaire de l’écurie Shyam Hurchund devrait ajouter d’autres victoires à son palmarès chez nous.

 

Comme on s’y attendait Walls Of Dubrovnik n’eut pas de problème pour prendre la direction des opérations. Le jockey Ivaldo Santana prit les précautions pour ne pas trop le brusquer eu passage du poteau des 1100 mètres, il se rabattit à corde avec Trojan Quest dans son sillage. On vit Gunner Runner forcer de suivre à l’extérieur de Trojan Quest, Rock Manor alors que Fort Mc Henry est forcé en 4e épaisseur. Puis suivirent dans l’ordre, Follow Suit, Candy Cove et Bollinger fermant le cortège. Au bas de la descente, Ivaldo Santana réduisit quelque peu l’allure et le peloton resta groupé. Les positions ne connurent aucun changement jusqu’au dernier tournant, on remarqua que sous l’impulsion de Rye Joorawon, Bollinger a bien amélioré son rang. Walls Of Dubrovnik entra dans la dernière ligne droite avec une longueur d’avance. Il ne fut nullement inquiété jusqu’à la mi-ligne droite quand Bollinger arriva fort. Ce dernier fit illusion sur quelques foulées, mais Walls Of Dubrovnik devait repartir pour s’imposer facilement. Rock Manor est troisième devant Follow Suit.

 

4. Arlingtons Revenge résiste à Moschino

On prévoyait un duel entre Moschino et Camp David, mais un troisième larron, Arlington Revenge qui s’est montré le meilleur finisseur pour s’imposer. Ce hongre bai de l’écurie Simon Jones ouvre ainsi son compteur chez nous après deux saisons.

Camp David et Italian Way disputèrent la direction des opérations sur les premiers 200 mètres depuis le départ. Dinesh Sooful sollicita sa monture et Camp David prit les devants au passage du Tombeau Malartic suivi d’Italian Way qui avait Moonrise Sensation à son extérieur. Puis on vit, Arlingtons Revenge bien retenu par Jameel Allyhosein en troisième position sur les barres, Snowy Mountain, Moschino et Lumber Jackeroo en queue de peloton. Camp David imposa un train soutenu à la course et les positions ne connurent aucun changement jusqu’au passage de la rue du gouvernement où Moonrise Sensation baissa pied alors qu’Italian Way se rapprochait du meneur. On vit aussi Moschino arrivait fort en quatrième épaisseur.

Italian Way entra en premier dans la dernière ligne droite, mais il fut vite dominé par Arlingtons Revenge qui s’infiltra à l’intérieur. Moschino sous la force du poignet arrivait en trombe à l’extérieur. A mi-ligne droite, Arlingtons Revenge avait une longueur d’avance, mais Moschino grignotait du terrain à chaque foulée. Cependant, il versa vers l’intérieur sous pression entrant même en contact avec Arlingtons Revenge. Ce dernier, sous les sollicitations de son jockey repartit pour conserver une longue encolure d’avance sur Moschino. Italian Way est troisième devant Snowy Mountain.

 

5.  Tsitsikamma Dance à l’issue d’une arrivée pointue

Grand favori, Tsitsikamma Dance n’a pas déçu ses nombreux partisans en s’imposa à l’issue d’une arrivée dans un mouchoir. En effet, quatre chevaux passèrent la ligne dans la même foulée, mais la photo finish fit voir que la monture de Corne Orffer s’imposa d’un souffle.

Brilliant Disguise sollicité par Roby Bheekary prit la direction des opérations après 100 mètres de course suivi d’Over The Odds à l’extérieur de Captain Flynt. Derrière ce peloton de tête, on retrouvait Backpacker à l’extérieur de Tsitsikamma Dance. Puis arrivaient Red Mars, Charleston Hero et assez décroché, Inn A Million. Brillant Disguise imposa un train régulier à la course et les positions ne changèrent pas jusqu’au poteau des 800 mètres quand Backpacker fut le premier à passer à l’offensive suivi de Red Mars. Captain Flynt prit dans un tiroir attendait visiblement l’ouverture tout comme Tsitsikamma Dance. Au dernier tournant, Brilliant Disguise maintenait son effort, mais il était évident qu’il n’allait pas tenir jusqu’au bout.

Une fois dans la dernière ligne droite, Brilliant Disguise et Over The Odds baissèrent pied et Captain Flynt fit alors illusion. Cependant, une fois que Corne Orffer trouva l’ouverture, il lança à fond Tsitsikamma Dance et il est rejoint par Backpacker et Red Mars. Ces quatre chevaux se livrèrent à une lutte sans merci et l’issue est indécise jusqu’au but où les quatre chevaux traversèrent la ligne dans la même foulée. Comme on l’avait dit plus haut, Tsitsikamma Dance s’imposa d’un fil devant Captain Flynt. Red Mars chipa la troisième place à Backpacker.

 

7e course: Copenhagen domine Kalgoorlie

Battu de peu lors de sa course de rentrée, Kalgoorlie affiché grand favori, dut se contenter de la deuxième place pour la deuxième fois. Il n’a pas à rougir de cette défaite car, Copenhagen qui retrouvait ses automatismes s’imposa à l’issue d’une course de rêve.

Desert Boy se montra le plus véloce à l’ouverture des stalles du départ pour prendre la direction des opérations. Il est suivi par Badawee qui fut forcé de suivre à l’extérieur de Copenhagen, bien calé sur les barres. Puis suivirent dans l’ordre, Man From Seattle, Domino Ruler, Stockbridge, Crazy Charlie qui s’était montré lent au départ. Carlton Heights suivait en épaisseur alors que Kalgoorlie était bien retenu par son jockey à l’intérieur et Why Wouldn’t Yew en queue de peloton. Desert Boy imprima un train plutôt sélectif et le peloton resta groupé. Au bas de la descente, Badawee tenta de se rapprocher du meneur alors que Carlton Heights était toujours en épaisseur. Desert Boy maintenait son effort à l’avant et au passage de la rue du gouvernement, on remarqua Copenhagen qui était déjà en embuscade alors que Crazy Charlie, Stockbridge et Kalgoorlie se sont bien rapprochés.

Desert Boy baissa pied une fois la dernière ligne droite entamée et Copenhagen mit vite le nez devant. Crazy Charlie manqua de finish alors que Kalgoorlie cherchait le passage. Stockbridge se fit menaçant au milieu de la piste. A mi-ligne droite, Kalgoorlie trouva la lumière et accéléra bien, mais sous la monte énergique de Bernard Fayd’herbe, Copenhagen se montra résistant pour passer la ligne en vainqueur. Stockbridge se contenta de la troisième place devant Why Wouldn’t Yew bien revenu en ligne droite.

 

8. Courtroom Magic devant Justinian

Grand favori après des débuts prometteurs, Courtroom Magic a justifié la confiance placée en lui. Cependant, ce pensionnaire de l’écurie Perdrau dut puiser dans ses derniers retranchements pour repousser le percutant finish de Justinian qui a comblé un retard de 12 longueurs à 300 mètres du but.

A l’ouverture des stalles de départ, Akash Aucharuz lança Courtroom Magic à l’avant pour diriger les opérations devant Cloud Seeder forcé à l’extérieur de Red Force One. Puis suivaient en épaisseur, Zenzero, Bethathantherest, Capkuta, The Gypsy King et Justinian loin derrière. Courtroom Magic ne fut pas inquiété à l’avant et Akash Aucharuz permit même à sa monture de souffler au bas de la descente. Red Force One demeura dans son sillage, bien retenu par Jameel Allyhosein. Au passage de la rue du gouvernement, Courtroom Magic maintenait son effort, mais on remarqua qu’Akash Aucharuz attendait la dernière ligne droite pour le monter à fond. Au dernier tournant, Courtroom Magic versait vers l’extérieur, éprouvant sans doute du mal à négocier le tournant. Red Force One s’infiltra à l’intérieur pour faire illusion alors qu’au sein du peloton, Justinian s’était bien rapproché et cherchait le passage. A l’avant, la lutte entre Red Force One et Courtroom est intense. Tantôt Red Force One prit une tête d’avance et tantôt Courtroom Magic reprit l’avantage. Courtroom Magic sortit un joli coup de rein au poteau des 75 mètres et on remarqua que Justinian, tel un boulet de canon qui combla son retard. Il passa la ligne dans la même foulée que Courtroom Magic et Red Force One. La photo finish fit voir que le pensionnaire de l’écurie Perdrau a conservé une tête d’avance sur Justinian. Red Force One est troisième devant Capkuta.

LIVE STREAMS
LIVE STREAMS



MAGAZINE