PRODUCT
LATEST NEWS

19e journée : Nouvelle démonstration d’Undercover Agent !

2021-09-04 18:21 - Actualités Locales

Le Betting Tax passe à 14%

2021-09-01 03:19 - Actualités Locales

Actualites

«Back

12e journée : Dinesh Sooful seul aux commandes…


2021-07-24 19:20:19 - Actualités Locales


Temps ensoleillé pour la 12e journée qui s’est disputée sur une piste normale. Comme ce fut le cas lors de la journée, il eut des outsiders à gogo et la majorité des favoris mordirent la poussière. L’épreuve phare de ce 12e acte est revenue au spécialiste des 990 mètres, Rob Roy qui domina les favoris provenant des échelons supérieurs. Ce hongre bai de l’écurie Vincent Allet s’entend à merveille avec Dinesh Sooful qui réalisé un bon jockeyship pour le mener à bon port. Cet établissement réalisa le doublé avec le grandissime favori, Go Jewel permettant ainsi à Bernard Fayd’herbe de tirer son épingle du jeu. A noter que Dinesh Sooful avait auparavant triomphé avec le pensionnaire de l’écurie Gilbert Rousset, Senor’s Guest avant de compléter son ‘hat trick avec l’outsider, Paddingtons Luck. Ce coup de chapeau lui a permis de prendre la tête seul au classement des jockeys avec 12 victoires. Il est suivi de Jameel Allyhosein qui est parvenu à tirer son épingle du jeu avec la victoire d’Arlingtons Revenge.  Si l’écurie Jones à réalisé le doublé, ceux de Raj Ramdin, Daby ont sauvé leur journée avec une victoire chacune. L’écurie Praveen Nagadoo est la seule à n’avoir pas encore gagné après 12 journées de course. A noter le retrait du cheval de l’écurie Gujadhur, Sockeroo, son urine s'étant avérée anormale à l'analyse.

 

Rob Roy, en véritable spécialiste des 990M

Venant tenter sa chance à deux échelons supérieurs, Rob Roy était quelque peu délaissé par les parieurs d’autant qu’il avait tiré l’extérieur dans les stalles du départ. Cependant, ce sprinter type de l’écurie Vincent Allet se montra qu’il est le vrai spécialiste du parcours du jour. Il s’imposa assez facilement devant Kamadeva et Marauding.

Comme on s’y attendait il y avait une belle lutte à l’ouverture des stalles du départ, mais dans un premier temps, Alramz placé à l’intérieur prit les commandes, mais pas pour longtemps car, il fut dépassé par Kamadeva après 200 mètres de course. Ce dernier fut lui aussi dominé par le véloce, Rob Roy qui parvint à se rabatte à al corde au poteau des 600 mètres. Rob Roy imposa alors un train d’enfer, mais Kamadeva et Alramz demeurèrent à distance respectueuse alors qu’on retrouvait Virtue, Marauding, Master Of Illusion Vascostreettractor et  Puget Sound fermant le cortège. Au dernier tournant, Rob Roy maintenait son avance, mais Kamadeva et Alramz grignotaient aussi du terrain.

Rob Roy entra dans la dernière ligne droite avec une bonne marge de manœuvre, mais dans un premier temps Kamadeva se fit menaçant car il accélérait bien sous la force du poignet de Swapneel Rama. Alramz plafonnait alors que Marauding avait bien comblé son retard à mi-ligne droite. Rob Roy ne faiblit pas et à 75 mètres du but, il repartit de plus belle pour passer la ligne avec une longueur d’avance. Kamadeva conserva la deuxième place devant Marauding. Alramz prit une décevante quatrième place.  « La victoire de Rob Roy à ce niveau nous fait plaisir. Depuis sa course de rentrée, il n’y avait pas de course et on dut attendre la 12e journée pour pouvoir l’aligner et de surcroît dans deux classes supérieurs. Desservi par sa ligne extérieure, j’avais demandé à Dinesh Sooful d’attendre les premiers 100 mètres avant d’essayer de prendre les devants. Une fois qu’il l’avait fait, je savais qu’il ne sera pas facile à remonter en fin de parcours. Il a maintenu son effort jusqu’au bout pour s’imposer de convaincante façon. Je suis content pour ses propriétaires et surtout pour Dinesh Sooful qui connait pas Rob Roy » a déclaré l’entraîneur Vincent Allet.

 

1e. After The Order domine Xenon

‘C’est un ‘longue overdue en ce qui concerne la victoire d’After The Order’ c’est ce qu’a déclaré l’entraîneur Raj Ramdin au micro de Jean Philippe Laganne. En effet, il avoua que son pensionnaire fut la plupart du temps malchanceux lors des tirages des lignes dans les stalles de départ. Cette fois, il a tiré le premier couloir et il a ainsi profité pour s’imposer.

Xenon et Master Of Disguise se montrèrent les plus rapides à l’ouverture des stalles du départ, mais après 100 mètres de course, le pensionnaire de l’écurie Vincent Allet prit la position tête et corde. Au poteau des 1200 mètres, il est rejoint par Sauna’s Cessna. Ce dernier sous l’impulsion de l’apprenti Sonaram insista pour prendre la direction des opérations. Il prit un léger avantage au bas de la descente. Master Of Disguise suivit en deuxième position. Puis, on retrouva After The Order bien calé à la corde en troisième position alors que Xenon est en ‘one off’. Cloud Seeder est en épaisseur et suivirent derrière ce peloton de tête, Masterofallsurvey, Arnica Montana avec Al Madhar à l’extérieur, Global Glory et Brooklyn’s Choice en dernière position.

Au poteau des 600 mètres, Sauna’s Cessna domina Master Of Disguise et il est suivi par Xenon alors que la monture de Bernard Fayd’herbe perdit du terrain. On remarqua qu’After The Order était toujours bien en main, son jockey attendait sans doute l’entrée de la dernière droite pour passer à l’offensive. Sauna’s Cessna maintint son effort une fois la dernière ligne droite entamée. Xenon accélérait bien sous la monte énergique de Corne Orffer. A mi-ligne droite, il domina facilement Sauna’s Cessna qui faiblit. Il donna l’impression de filer vers la victoire quand arriva After The Order à l’extérieur. Le pensionnaire de l’écurie Raj Ramdin accéléra bien pour dominer Xenon tout juste avant la ligne. Masterofallsurvey est troisième devant Al Madhar.

                                   

2.  Senor’s Guest résiste à Pforzheim

Senor’s Guest avait montré le bout du nez lors de sa dernière sortie. Cette fois s’alignant sur une distance appropriée, il s’imposa à l’issue d’un joli finish, mais il dut puiser dans ses derniers retranchements pour repousser le percutant finish de Pforzheim dans les derniers 100 mètres.

Lasair se montra le plus véloce au départ, mais il fut dominé par Nao Faz Mal qui prit la position tête et corde. Lasair resta dans son sillage et puis suivirent dans l’ordre Mr Green Street à l’extérieur de Senor’s Guest, African Rock, Grand Vision, Imperial Rage, Star Of Zeus, Pforzheim et Overdose en queue de peloton. Le train imposé par Nao Faz Mal fut régulier, mais les positions ne connurent pas de changements. Au bas de le descente, Mr Green Street tenta de se rapprocher du meneur, mais fut forcé à l’extérieur. On remarqua aussi Grand Vision au milieu du peloton alors que Senor’s Guest qui s’étendait à merveille sur les barres derrière le meneur. Au passage de la rue du gouvernement, Nao Faz Mal maintenait son effort alors que Lasair baissait déjà pied. Grand Vision était déjà sous pression et semblait en difficulté.

Nao Faz Mal entra en vainqueur dans la dernière ligne droite. Au sein du peloton, Senor’s Guest plaçait son attaque au milieu de la piste. Imperial Rage et Star Of Zeus accéléraient bien alors que Pforzheim cherchait le passage. A mi-ligne droite, Senor’s Guest était déjà à la hauteur de Nao Faz Mal. Imperial Rage et Star Of Zeus arrivaient fort alors que Pforzheim se fit menaçant. Le but arriva à temps pour Senor’s Guest et Pforzheim termina en trombe pour prendre la deuxième place. Imperial Rage devance d’une courte tête Star Of Zeus pour la troisième place.

 

3. Arlingtons Revenge double la mise

 

Quelque peu délaissé après sa victoire de sa dernière sortie, Arlingtons Revenge doubla mise cette fois prouva que sa dernière victoire n’était pas le fruit du hasard. Le pensionnaire de l’écurie Simon Jones, il faut faire ressortir, eut une course de rêve sur la majeure partie du parcours pour venir s’imposer au finish.

Les deux pensionnaires de l’écurie Vincent Allet, Drop Kick  et Eight Cities se montrèrent les plus rapides pour prendre les devants. Au dernier tournant, Eight Cities parvint à prendre la direction des opérations alors qu’Ovation Award vint se placer en deuxième position à l’extérieur de Drop Kick. Suivirent derrière ce peloton de tête, on vit Arlingtons Revenge bien calé à la corde, Inauguration à l’extérieur, Protea Paradise en épaisseur, Jet Stream et Liverpool Champ fermant le cortège. Eight Cities réduisit quelque peu l’allure au passage du Tombeau Malartic et le peloton resta groupé. Au bas de la descente, Ovation Award tenta de mettre de la pression sur le meneur, mais il demeura à l’extérieur. Au poteau des 400 mètres, Eight Cities s’étendait bien à l’avant, mais au sein du peloton, Arlingtons Revenge, Inauguration et Drop Kick étaient déjà en embuscade. Le grand favori, Liverpool Champ était déjà sous la cravache, mais en difficulté.

Eight Cities entra dans la dernière ligne droite avec une longueur d’avance. Il versa vers l’extérieur sous pression laissant un boulevard à Arlingtons Revenge. Ce dernier sous la force du poignet de Jameel Allyhosein passa vite devant. Inauguration et Liverpool Champ manquèrent de finish. Arlingtons Revenge maintenait son effort jusqu’au bout pour s’imposer assez facilement devant Eight Cities. Inauguration conserve la troisième place devant Drop Kick

 

4. Stream Ahead cause la surprise !

N’ayant rien réussi de probant dans ses deux sorties depuis le début de la saison, Stream Ahead retrouva comme par enchantement ses automatismes pour s’imposer comme à la parade dans la 4e course. Le grand favori, Blackburn Roc prit une décevante 4e place.

Stream Ahead et Backpacker se montrèrent les plus véloces au départ, mais après 150 mètres de course, Bergerac sollicité par Swapneel Rama passa devant pour aller diriger les opérations.  Bergerac creusa l’écart par trois longueurs d’avance au passage du Tombeau Malartic. Stream Ahead est retenu à plein bras par l’apprenti Sonaram alors que Backpacker suivit tout juste derrière. Puis, ou vinrent dans l’ordre Battle Of Alesia, Noir’s Boy, Blackburn Roc, Creation, Prince Of Persia et Arabian Air en queue de peloton. Au bas de la descente, Creation sous l’impulsion d’Akash Aucharuz passa à l’offensive et il se retrouva en quelques foulées derrière le peloton de tête.  A l’avant, Bergerac donnait déjà des signes de détresse et au passage de la rue du gouvernement, Stream Ahead fit déjà illusion quand il domina le meneur.

Le hongre gris de l’écurie Daby entra dans la dernière ligne droite avec une bonne marge de manœuvre. Blackburn Roc et Backpacker donnaient l’impression de pouvoir rattraper Stream Ahead, mais ce dernier ne faiblit pas. Il passa la ligne avec deux longueurs d’avance sur Prince Of Persia qui termina bien pour la deuxième place. Backpacker devance Blackburn Roc pour la troisième place.

 

5.  Red Mars retrouve ses sensations

Battu de peu lors de sa dernière sortie, Red Mars qui ne portait que 53 kg avec la décharge de l’apprenti Alvinio Roy a retrouva ses sensations pour renouer avec la victoire alors qu’il venait tenter sa chance à un échelon supérieur. Il donna à l’écurie Simon Jones un joli doublé après la victoire d’Arlingtons Revenge.

Triple Fate Line n’eut aucun problème pour s’emparer de la direction des opérations au départ. Ivaldo Santana prit le soin de ne pas trop brusquer sa monture et on vit, Sea Air, sollicité par Pravesh Horil parvint à le dominer peu après le passage du but pour la première fois pour aller imposer son pas. Triple Fate Line le suit de près et on vit Red Mars venir se positionner à l’extérieur du cheval de l’écurie Hurchund. Puis vinrent dans l’ordre, Spring Man, Tsitsikamma Dance, Iditarod Trail, Haylor, Stopalltheclocks et Special Blend en dernière position. L’allure imposée par Sea Air était soutenu mais il n’arriva pas à prendre ses distances du peloton qui demeura à ses trousses. Au passage du poteau des 700 mètres, Red Mars passa à l’offensive et il vint vite se placer à l’extérieur du meneur alors que Spring Man le suivait comme son ombre. On vit aussi Triple Fate Line qui attendait visiblement l’ouverture à l’entrée de la dernière ligne droite.

Sea Air baissa pied à l’entrée de la dernière ligne droite et Red Mars Mit vite le nez devant. Spring Man se montra menaçant nettement à l’extérieur alors que Triple Fate Line fit illusion à l’intérieur. A mi-ligne droite, Red Mars avait une encolure d’avance et l’issue était plutôt indécise, mais sous les sollicitations de l’apprenti Roy, Red Mars sortit un joli coup de rein pour aller s’imposer d’une longueur d’avance sur Spring Man. Trtiple Fate Line conserve la troisième place devant Tsitsikamma Dance.,

 

7e course: Paddingtons Luck from pillar to post!

Battu à plate couture dans ses deux dernières sorties après avoir pourtant triomphé lors de sa course de rentrée, Paddingtons Luck qui descendait de classe et avantagé par son premier couloir devait réaliser un ‘pillar to post’ pour renouer avec la victoire. Il dut puiser dans ses derniers retranchements pour repousser le finish époustouflant de Wordbuster qui arriva trop tard. Ce dernier dut se contenter de la deuxième à un fil du vainqueur.

Comme on s’y attendait, Paddingtons Luck et Italian Way disputèrent le commandement mais placer à la corde, Dinesh Sooful ne se laissa pas faire et garder Italian Way à l’extérieur. Derrière ces deux chevaux suivirent Moonrise Sensation avec à son extérieur, G I Joe, puis on retrouva Wordbuster, Nimitz et Power Tower en queue de peloton. Au passage du Tombeau Malartic, Paddingtons Luck comptait deux bonnes longueurs d’avance sur Italian Way qui put retrouver les barres. Au bas de la descente, on remarqua l’offensive de G I Joe qui vint se placer tout juste derrière le meneur à l’extérieur d’Italian Way alors que Wordbuster et Nimitz n’ont pas encore bougé. Au passage de la rue du gouvernement, Paddingtons Luck maintenait son effort, G I Joe avait déjà comblé son retard et se portait presqu’à la hauteur de la monture de Dinesh Sooful. Au sein du peloton, Nimitz était en difficulté alors que Wordbuster cherchait le passage.

Une fois dans la dernière ligne droite, Paddingtons Luck ne faiblit pas et il repoussa le percutant finish de G I Joe. Italian Way manquait de finish, mais son compagnon d’écurie, Wordbuster arrivait comme un boulet de canon nettement à l’extérieur.  Paddingtons Luck maintenait son effort, mais Wordbuster sur lequel Bernard Fayd’herbe se démenait comme un beau diable passa la ligne dans la même foulée. La photo finish fit voire que Paddingtons Luck a conserva un fil d’avance sur Wordbuster. G I Joe est troisième devant Italian Way.

 

8. Go Jewel sauve la face des favoris !

Grandissime favori de l’épreuve de clôture, Go Jewel est invaincu dans ses trois sorties. Il s’imposa comme à la parade sauvant la face des favoris de cette 12e journée. Il devança facilement Crushing Force.

New Abbey prit vite la direction des opérations au départ avec Go Jewel à ses trousses. Gunner Runner et Almost Winter se montrèrent aussi rapides et au passage du poteau des 600 mètres, Almost Winter passa devant. New Abbey est relégué en deuxième position avec Gunner Runner à son extérieur. On vit Bernard Fayd’herbe qui prit la sage décision de placer sur les barres derrière le peloton de tête. Suivirent derrière Crushing Force, Intothemystic, Moroccan Retreat, San Andreas et Stone Circle en queue de peloton. Au dernier tournant, Almost Winter était toujours devant, mais il était évident qu’il n’allait pas tenir jusqu’au bout. Il baissa pied une fois entré dans la dernière ligne droite et Go Jewel s’infiltra à l’intérieur et sollicité par son jockey, il accéléra bien pour aller gagner dans un canter. Crushing Force termine bien pour prendre la deuxième place devant San Andreas. New Abbey termine quatrième.

LIVE STREAMS
LIVE STREAMS



MAGAZINE