PRODUCT
LATEST NEWS

19e journée : Nouvelle démonstration d’Undercover Agent !

2021-09-04 18:21 - Actualités Locales

Le Betting Tax passe à 14%

2021-09-01 03:19 - Actualités Locales

Actualites

«Back

15e journée : Bags Of Tricks sacré meilleur 4 ans


2021-08-07 20:16:05 - Actualités Locales


Temps mi-couvert pour la 15e journée qui s’est déroulée toujours sans les turfistes. L’épreuve principale, un Groupe 1 a été très disputé et c’est le hongre gris, Bag Of tricks avec Stephen Donohoe en selle qui s’est imposé de peu devant Padre Pio. Bag Of Tricks remporte ainsi le championnat de quatre ans. Deux jockeys ont réalisé un doublé : Dinesh Sooful avec Camp David et Northern Rebel alors que Ivaldo Santana mena à bon port Captain Gone Wild et Emblem Of Hope. Les autres jockeys à tirer leur épingle du jeu sont les deux apprentis : Abhishek Sonaram et Alvinio Roy, Nishal Teeha et Roby Bheekhary. Au classement des jockeys, Dinesh Sooful est toujours en pôle position avec `14 victoires suivi de Corne Orffer et Roby Bheekhary avec 11 réussites, Jameel Allyhosain, Ivaldo Santana et Stephen Donohoe suivent avec dix victoires chacun. Au niveau des écuries, Ricky Maingard est toujours leader.

 

Bag Of Tricks chipe la victoire à Padre Pio

L’épreuve phare de cette 15e journée fut très disputée jusqu’au bout. Le favori Padre Pio termina deuxième, mais il n’a nullement démérité ayant été battu d’un rien par Bag Of Tricks. Le pensionnaire de l’écurie Rameshwar Gujadhur remporta ainsi le sacre du championnat de 4 ans avec dix points.   

Une fois le départ donné, Hubble et Fools Gold se livrèrent à une lutte sans merci sur les premiers 200 mètres, mais à l’entrée de la dernière ligne droite pour la première fois, Corne Orffer parvint à se rabattre à la corde pour imposer un train d’enfer à la corde. Hubble retenu par Tejash Juglall se montra ardent et le jockey dut même décalé sa monture de la corde. Derrière, Battle Of Alesia est en troisième position, mais à l’extérieur de Padre Pio et Special Blend est en queue de peloton. Au bas de la descente, Corne Orffer tenta de réduire l’allure, mais il resta sous la pression de Hubble et Battle Of Alesia qui ne le laissa pas souffler. On remarqua Padre Pio bien retenu par Bernard Fayd’herbe.

Au passage du poteau des 600 mètres, Hubble se rapprocha du meneur pour sans doute le mettre sous pression. Battle Of Alesia restait ‘one pace alors qu’au sein du peloton, Padre Pio et Bag Of Tricks ont déjà commencé leur effort. Fools Gold maintenait son effort devant et au dernier tournant, Hubble était presqu’à sa hauteur. Fools Gold entra dans la dernière ligne droite avec une longueur d’avance, mais Padre Pio et Bag Of Tricks trouvèrent l’ouverture pour s’infiltrer à l’intérieur pour combler leur retard. Fools Gold ne faiblit pas et conserva un léger avantage à mi-ligne droite. On remarqua Special Blend qui arriva en trombe au milieu de la piste, mais il versa vers l’intérieur sous pression. La lutte entre Fools Gold, Padre Pio et Bag Of Tricks fut intense et de toute beauté dans les derniers 100 mètres. Special Blend gêna quelque peu Fools Gold qui dut ralentir alors que Bag Of tricks prit graduellement l’avantage. Padre Pio se montra accrocheur et se battit jusqu’au bout pour passer la ligne dans la même foulée que Bag Of Tricks. La photo finish fit voir que Bag Of Tricks conserva une courte tête d’avance. Special Blend est troisième devant Fools Gold. Il eut une enquête des commissaires de course sur la ligne droite, mais les résultats ont été retenus peu après.

« Tous les mérites reviennent au jockey Stephen Donohoe. Il a réalisé une monte parfaite pour venir s’imposer d’une courte tête sur Bag Of Tricks. On savait que Padre Pio n’allait pas être facile à battre à poids âge, mais Stephen Donohoe a fait la différence au finish. C’est une victoire qui fait chaud au cœur d’autant que nous l’avons remporté en trois occasions avec Hard Day’s Night, White River et cette fois avec Bag Of Tricks. C’est un cheval qu’on avait acheté l’année dernière avec Yorktown et j’espère qu’il nous sera encore utile pour le reste de la saison », a déclaré l’assistant entraîneur, Soobiraj Gujadhur.

 

1e. Greatfiveeight, le poids plume!

Très chuchoté, Greatfiveeight qui avait des nombreux partisans a confirmé ses belles dispositions du moment pour s’imposer dans l’épreuve d’ouverture. Il relégua Bypass, plutôt malchanceux à la deuxième place.

Sarah’s Secret se montra le plus rapide pour prendre la position tête et corde, mais il est dominé par Mark Tapley qui lui ravit la direction des opérations peu après le passage du but pour la première fois. Derrière ces deux chevaux on retrouva Artax avec Midnight Messenger en épaisseur, Greatfiveeight bien calé à la corde, Xanthus, Bypass accompagné de New Golden Age alors que Newsman fermait le cortège. Mark Tapley sous l’impulsion de l’apprenti Alvinio Roy imposa un train soutenu à l’épreuve, mais il resta sous la menace des ses adversaires. Au poteau des 800 mètres, Midnight Messenger tenta de se rapprocher, mais il fut forcé en troisième épaisseur. Au sein du peloton, On remarqua que Greatfiveeight est bien retenu par l’apprenti Sonaram alors que New Golden Age et Newsman étaient déjà sous pression. Au dernier tournant, Mark Tapley avait toujours une longueur d’avance sur Sarah’s Secret qui se montra incapable de passer à la vitesse supérieure. En revanche, Greatfiveeight arrivait fort et attendait le passage.

Une fois la dernière ligne droite entamée, Mark Tapley baissa pied et Sarah’s  Secret fit illusion jusqu’à la mi-ligne droite avant d’être dominé par Greatfiveeight qui termina en bolide. Le pensionnaire de l’écurie Daby profitant de son poids plume fila vers la victoire devant Bypass qui dut se contenter de la deuxième place. Sarah’s Secret s’accrocha à la troisième place devant Artax.

 

2e.  Retour gagnant de Nishal Teeha avec Taranaki

De retour après avoir purgé une suspension, Nishal Teeha se montra à la hauteur pour s’imposer avec Taranaki. Ce dernier était à sa course de rentrée. Stage World en net progrès dut se contenter de la deuxième place alors que le grand favori, Mounted Warrior rata son départ. Il y eu enquête des commissaires de course sur le départ, mais les résultats maintenus.

A l’ouverture des stalles du départ, Mounted Warrior perdit plusieurs longueurs de retard alors que Capkuta ne se fit pas prier pour prendre la direction des opérations devant Stage World. Taranaki auteur d’un bon départ suivit tout juste derrière ces deux chevaux de tête. Fairbanks suivit lui en quatrième position avec Red Force One à son extérieur, puis ont retrouva Heart Of Darkness, Alpirod, Mounted Warrior et Middle Path en dernière position. Capkuta imprima un train plutôt régulier, mais il est suivi comme son ombre par Stage World alors que Taranaki nous a paru très à l’aise en troisième position. Au bas de la descente, On remarqua que Mounted Warrior qui s’est recollé au peloton. A l’avant, Capkuta maintenait son effort alors que Stage World et Taranaki demeuraient en embuscade. Au passage de la rue du gouvernement, Capkuta était toujours devant avec Stage World qui passa à l’offensive de l’extérieur. Taranaki attendait l’ouverture de l’intérieur. Red Force One était déjà battu à ce stade de la course.

Capkuta devait baisser pied une fois la dernière ligne droite entamée et Taranaki sous l’impulsion de Nishal Teeha s’infiltra de l’intérieur pour passer devant. Au poteau des 100 mètres, il donna l’impression de filer vers une victoire facile, mais lancé à fond par Akash Aucharuz, Stage World accéléra bien pour se montrer illusion. Cependant, le but arriva à temps pour Taranaki qui s’imposa de peu. Stage World ne démérita pas avec une bonne deuxième place devant Capkuta. Fairbanks est quatrième.

 

3e. Victoire laborieuse pour Desert Illusion

L’écurie Shirish Narang mangeait son pain noir depuis plusieurs semaines et elle est venue remettre les pendules à l’heure avec la victoire de Desert Illusion, favori de la 3e course. Stockbridge est deuxième.

Auteur d’un bon départ, Stockbridge n’eut aucun problème pour se lancer aux avant postes pour imposer un train plutôt lent devant River Thames forcé en ‘one off’. Desert Illusion suivit en troisième position sur les barres. Puis, on retrouva Ernie à l’extérieur de Doublethink. Italian Way et Zeno. Stockbridge ne fut nullement inquiété à l’avant et Richard Oliver se permit même le luxe de laisser souffler sa monture au poteau des 900 mètres.  River Thames suivait toujours à l’extérieur alors qu’Ernie paraissait déjà en difficulté. Desert Illusion suivait bien détendu tout juste derrière le meneur. Au dernier tournant, Stockbridge maintenait son effort et donnait l’impression de pouvoir tenir jusqu’au bout. Une fois dans la dernière ligne droite, Richard Oliver rééquilibra sa monture et Stockbridge se montra résistant. Cependant, à mi-ligne droite, il fut rejoint par Desert Illusion qui sous la monte énergique de Roby Bheekhary, sortit un joli coup de rein. En quelques foulées, il domina Stockbridge et passa la ligne avec une demi-longueur d’avance sur la ligne. Doublethink est troisième devant River Thames.

 

4e. Camp David résiste à Bellagio King

Arrivée très animée et disputée dans la 4e course avec quatre chevaux passant la ligne presque dans la même foulée. Camp David piloté de façon judicieuse par Dinesh Sooful s’imposa de peu devant Bellagio King alors que Copenhagen dut se contenter de la troisième place.

Avec le retrait d’Edge Of The Sun, Master Mariner se montra le plus rapide pour aller diriger les opérations. Il fut rejoint par Camp David au passage du but pour la première fois, mais Dinesh Sooful n’insista pas et opta de suivre en attentiste derrière le meneur. Derrière ces deux chevaux, on retrouva Copenhagen bien calé sur les barres, puis suivirent dans l’ordre Memphis Mafia, Perfect Pursuit, Bellagio King, The Byzantine et Black Indy en queue de peloton. A l’avant, Master Mariner imprimait un train sélectif, mais Camp David restait dans son sillage alors que Copenhagen et Memphis Mafia suivaient dans une position de rêve. Au poteau des 400 mètres Camp David se rapprochait du meneur qui ne céda pas alors que Copenhagen et Memphis Mafia se firent menaçant.

Master Mariner entra avec une demi-longueur d’avance sur Camp David alors que Copenhagen lança son offensive de l’extérieur. Master Mariner baissa vite pied et Camp David mit vite le nez devant. Il est rejoint par l’outsider, Bellagio King alors que Memphis Mafia n’accélérait pas comme prévu. On remarqua aussi The Byzantine qui fut très gêné par Perfect Pursuit qui fermait le passage. Au milieu de la piste, Copenhagen fit illusion, Camp David sous la force du poignet résista jusqu’au bout tout en repoussant le percutant finish de Bellagio King pour passer la ligne en vainqueur. Copenhagen est troisième devant Memphis Mafia.

 

5e. Captain Gone Wild domine Alameery au finish

Choir Of Angels retiré pour cause de boiterie, on s’attendait à un duel sans merci entre Silver Heritage et Alameery, mais, c’est Captain Gone Wild judicieusement piloté par Ivaldo Santana, se montra le meilleur au finish pour dominer Alameery qui avait longtemps dirigé les opérations.

Comme on s’y attendait, Alameery n’eut pas de problème pour s’emparer de la direction pour mener devant Captain Gone Wild. Ivaldo Santana prit le soin de ne pas bousculer sa monture. Il demeura dans le sillage du meneur mais à l’extérieur de Moroccan Retreat. Puis on retrouva Silver Heritage et Lighthearted. Alameery imprima un train plutôt lent et Roby Bheekhary donna l’impression de bien contrôler la course à sa guise. Au passage des 600 mètres, Alameery était toujours bien en mains tout comme Captain Gone Wild. Au sein du peloton, Silver Heritage avait déjà commencé son effort à l’extérieur. Alameery entra avec une longueur d’avance dans la dernière ligne droite. Dans un premier temps, il donna l’impression de pouvoir résister à Captain Gone Wild, mais ce dernier sous la force du poignet du jockey brésilien le domina à 100 mètres du but pour renouer avec la victoire. Silver Heritage dut se contenter d’une modeste troisième place devant Lighthearted.

 

6e course: Emerald Band sur 1365m

Décidemment c’est la journée des retraits. C’est le cas de le dire car, il eut deux autres retraits de Bergerac et Prince Of Venice dans la 6e course. Ainsi les données ont bien changé facilitant le poids plume Emerald Band qui en profita pour renouer avec la victoire. En effet, une fois qu’il prit la direction des opérations, il ne fut jamais rejoint.

Emerald Band avec l’apprenti Alvinio Roy en selle se montra véloce pour s’emparer de la position tête et corde. Il mena devant Wave qui garda Seattle Kid à l’extérieure. Puis suivirent dans l’ordre, Mambo Rock, Huyssteen et Etched In Blue en dernière position. Emerald Band imposa un train sélectif à l’épreuve, mais le peloton resta groupé. On vit Mambo Rock qui s’était facilement au sein du peloton alors que Seattle Kid et Huyssteen étaient déjà sous pression à l’extérieur. Au bas de la descente Emerald Band eut le loisir de souffler et Alvinio Roy attendait sans doute les derniers 400 mètres pour lancer le sprint. Justement, le sprinter de l’écurie Vincent Allet augmenta l’allure au passage de la rue du gouvernement. Wave le suivait comme son ombre alors que Seattle Kid et Mambo Rock se sont bien rapprochés. Huyssteen était déjà battu.

Emerald Band entra avec une bonne marge de manœuvre dans la dernière ligne droite. Il versa vers l’extérieur sous pression et Wave fit illusion de vainqueur dans un premier temps alors que Mambo Rock et Seattle Kid manquaient de finish. A mi-ligne droite, Emerald Band une fois rééquilibré par son apprenti sortit une bonne accélération pour reprendre l’avantage. Seattle Kid arrivait fort nettement à l’extérieur, mais le but arriva à temps pour Emerald Band qui s’imposa. Seattle Kid s’accrocha à la deuxième place devant Mambo Rock et Wave est quatrième.  

 

 

8e.   Débuts victorieux pour Emblem Of Hope

Grandissime favori, la nouvelle unité, Emblem Of Hope n’a fait que confirmé tout le bien qu’on pensait de lui en s’imposant facilement à ses débuts. Loosen Your Tie est deuxième. Au départ, placé au premier couloir, Ivaldo Santana lança vite Emblem Of Hope devant pour diriger les opérations à sa guise. Crushing Force vint se placer tout juste derrière lui. Puis suivirent dans l’ordre, Loosen Your Tie avec The Right Stuff qui fut condamné à suivre en épaisseur. Barak Lavan suivit tout juste derrière puis arrivaient Alssakhra.

A l’avant, Emblem Of Hope contrôlait la course à sa guise. Crushing Force et The Right Stuff étaient déjà en difficulté se trouvant en épaisseur alors que Loosen Your Tie suivait bien calé à la corde. Au poteau des 800 mètres, Emblem Of Hope était bien main et il était évident qu’il n’allait pas être facile à remonter en fin de parcours. Emblem Of Hope prit deux longueurs d’avance à l’entrée de la dernière ligne droite.  Au sein du peloton seul Alssakhra tenta de combler son retard alors que Loosen Your Tie manqua de finish. A mi-ligne droite, Emblem Of Hope était déjà hors d’atteinte. Derrière, on se battait pour les accessits et Loosen Your Tie conserva une tête d’avance sur Alssakhra. The Right Stuff est quatrième.

 

9e. Northern Rebel ouvre son compteur à sa 28e sortie !

On savait qu’il se passe toujours quelque chose dans une épreuve réservé au Merit Rating de (0-15). On attendait les chevaux tels que Kings Empire, Big Smoke ou Valerin, mais c’est l’outsider, Northern Rebel qui est venu ouvrir son compteur à sa 28e sortie ! Il vint chiper la victoire au finish à Special Force quoi avait mené depuis le départ.

A l’ouverture des stalles du départ, Kings Empire s’installa aux commandes, mais après 100 mètres de course, il fut dépassé par Special Force. Ce dernier se rabattit à la corde pour mener devant Kings Empire. Puis suivirent dans l’ordre, Minaloushe Venture, Kali’s Champ, Northern Rebel, Valerin, Hit The Green, Epic Sword et Big Smoke en queue de peloton. Le train imposé par Special Force était plutôt lent et au bas de la descente, le pensionnaire de l’écurie Nagadoo creusa l’écart de trois longueurs sur Kings Empire et Kali’s Champ. Au poteau des 800 mètres, Special Force donna l’impression de pouvoir de tenir jusqu’au tant il est facile au train. Au dernier tournant, il avait toujours deux longueurs d’avance sur son plus proche poursuivant. On remarqua, Northern Rebel qui s’est décalé de la corde pour passer à l’offensive.

Special Force entra dans la dernière ligne droite avec une bonne marge de manœuvre. Il tint bon jusqu’au derniers 100 mètres où il fut rejoint par Northern Rebel. Ce dernier accélérait bien pour passer la ligne avec une demi-longueur d’avance sur Special Force. Valerin termina bien pour prendre la troisième place devant Hit The Green.

LIVE STREAMS
LIVE STREAMS



MAGAZINE