PRODUCT
LATEST NEWS

19e journée : Nouvelle démonstration d’Undercover Agent !

2021-09-04 18:21 - Actualités Locales

Le Betting Tax passe à 14%

2021-09-01 03:19 - Actualités Locales

Actualites

«Back

21e journée : Troisième doublé consécutive pour le tandem Hurchund/Santana


2021-09-12 18:44:18 - Actualités Locales


Temps plutôt couvert pour le déroulement de la 21e journée sur piste normale. Le tandem Shyam Hurchund-Ivaldo Santana connaît actuellement des moments fastes. Il s’est à nouveau distingué avec un joli doublé dont la victoire dans l’épreuve phare avec Triple Fate Line. Ce hongre bai remporte ainsi sa troisième victoire cette saison. Auparavant, Ivaldo Santana avait mené la jument, New Abbey à bon port. Le cheval qui avait marqué les esprits au cours de cette journée dominicale est la nouvelle unité de l’écurie Ricky Maingard, Nourbese. Le style et la facilité avec lesquels il s’est imposé en dit long sur ses qualités. Il ne fait pas de doute, que ce magnifique hongre bai fera encore parler de lui cette saison. Les écuries Gujadhur, Gilbert Rousset, Daby, Perdrau, Sewdyal et Nagadoo sauvèrent leur journée avec une victoire chacune. Dinesh Sooful mène toujours au classement des jockeys avec 20 victoires, soit trois de mieux qu’Ivaldo Santana. Corne Orffer est troisième avec 16 victoires. Au niveau des écuries, pas de changement, car Ricky Maingard demeure en pôle position suivi de Gilbert Rousset et Rameshwar Gujadhur. Shyam Hurchund gagne lui deux places au classement.

 

Triple Fate Line fait parler sa classe…

Reprenant la compétition après un petit break, Triple Fate Line a fait parler sa classe pour dominer ses adversaires du jour sur 1365 mètres.  Le jockey Ivaldo Santana fit la plus difficile au départ prenant la position tête et corde avant de retenir sa monture laissant les autres lutter pour le commandement. Au passage du but pour la première fois, Rob Roy sous l’impulsion de son jockey devait ravir les commandes à Triple Fate Line. Puis au passage du Tombeau Malartic, Rob Roy fut à son tour dépassé par Bergerac. Ce dernier prit la direction des opérations, mais il avait dû sortir de son pas. On remarqua que son jockey n’eut pas le loisir de le laisser souffler sa monture. En revanche, on remarqua que Triple Fate Line bien retenu par son jockey et qu’il s’étendait à merveille.

Au bas de la descente, Bergerac prit une longueur d’avance sur Rob Roy qui donnait l’impression d’être facile. Au sein du peloton, Al Bragga paraissait pris dans un tiroir. Derrière Triple Fate Line, on retrouva We Light the Fire à l’extérieur avec Wave en épaisseur. Master Of Illusion et Etched In Blue suivaient dans les dernières positions. Bergerac était déjà sous pression au passage de la rue du gouvernement. Rob Roy est lancé par Bernard Faydherbe et il vint vite à la hauteur du meneur. Triple Fate Line était déjà en embuscade alors qu’Al Bragga attendait l’ouverture. Bergerac baissa vite pied une fois la dernière ligne droite entamée. Rob Roy mit vite le nez devant pour donner l’impression de filer vers la victoire. Il fut cependant rejoint par Triple Fate Line. Ces deux chevaux se livrèrent à une brève lutte, car la monture d’Ivaldo Santana prit l’avantage en montée. Rob Roy tenta de se montrer résistant, mais il dut se contenter de la deuxième place à une demi-longueur du vainqueur. Al Bragga est troisième devant We Light The Fire.

« Triple Fate Line remporte sa troisième victoire cette saison. On était plutôt confiant à l’écurie d’autant qu’il a fait jeu égal avec des meilleurs chevaux lors de sa sortie précédente. Il faut aussi dire que le jockey Ivaldo Santana a réalisé un bon jockeyship. Je dirais qu’il a gagné sa course au départ. En effet, une fois qu’il est parvenu à placer sa monture sur les barres, il laissa courir Triple Fate Line dans son pas. Il a fait preuve d’une bonne accélération finale pour s’imposer » a déclaré l’entraîneur, Shyam Hurchund.

 

1e. New Abbey sans problème !

Grandissime favori, la jument New Abbey n’a fait qu’une bouchée de ses adversaires dans l’épreuve de clôture. Il déposa ses adversaires à l’entrée de la dernière ligne droite pour s’imposer avec plus de trois longueurs d’avance sur l’autre jument, Dunzie.

Les commissaires ont ouvert une enquête sur le départ de la course. Ils devaient par la suite conclure que tous les partants ont eu un bon départ. A l’ouverture des stalles, New Abbey se montra le plus véloce pour prendre le contrôle des opérations suivi de Dunzie à son extérieur, Arctic Flyer est en troisième position puis on retrouva Bleu Royale, Gordonstoun en épaisseur, Artax, Crushing Force, Duke Of York, What A Kid et Celestial Magma en queue de peloton. New Abbey ne fut nullement inquiété à l’avant et son jockey, Ivaldo Santana eut le loisir de bien doser le pas de sa monture. Les positions ne connurent aucun changement jusqu’à l’entrée de la ligne droite. Ivaldo Santana devait solliciter sa monture à fond au poteau des 150 mètres et la jument devait sortir une belle accélération pour filer vers une première victoire facile. Dunzie conserve la deuxième place devant Arctic Flyer et Blue Royale.

 

2e. Revoilà Thomas Henry !

Les yeux étaient braqués sur le grandissime favori, Brabanzio après sa dernière démonstration sur 990 mètres, mais on oublie Thomas Henry qui a déjà fait ses preuves chez nous. Le pensionnaire de l’écurie Gujadhur coté à 7-1 s’imposa facilement au finish devant El Patron.

El Patron se montra le plus rapide au départ pour s’élancer aux avant postes. Il mena devant Nao Faz Mal avec Thomas Henry à son extérieur. Puis suivirent dans l’ordre, Brabanzio, Senor Don, Do Or Dare, Promissory, Duke Of Abercorn, Memphis Mafia et Rain Must Fall qui a raté son départ. El Patron tenta de contrôler la course à sa guise tout en réduisant l’allure à l’avant. Cependant, le peloton  resta groupé. Au bas de la descente, on vit Yashin Emamdee qui est parvenu à bien maîtriser Thomas Henry bien que se trouvant à l’extérieur de Nao Faz Mal. Brabanzio donnait l’impression de s’étendait à merveille tout juste derrière ce peloton de tête. Au passage de la rue du gouvernement, El Patron lança le sprint, mais Thomas Henry sous l’impulsion de son jockey était déjà à sa hauteur alors que Brabanzio avait lui aussi déjà lancé son offensive.

El Patron entra avec un léger avantage dans la dernière ligne droite, mais au poteau des 150 mètres, Thomas Henry qui accélérait bien le domina. Brabanzio manquait de finish alors que Nao Faz Mal faiblissait. On vit Senor Don qui arrivait fort. Thomas Henry se détachait quelque peu à 75 mètres du but pour s’imposer facilement devant El Patron. Brabanzio s’accroche à la troisième place devant Senor Don.

 

3e. Watch Me Dad renoue avec le succès

Chapter And Verse  très coté fut retiré peu avant le départ, s’étant montré difficile dans les stalles. Watch Me Dad qui est passé favori depuis en profita pour renouer avec la victoire. Il offre ainsi un beau cadeau à l’assistant entraîneur, Pradeep Seesurrun qui avait fêté son anniversaire au cours de la semaine écoulée. Watch Me Dad s’imposa de peu devant Captain Gone Wild.

Avec le retrait de Chapter And Verse, Great Stohvanen en profita pour prendre la position tête et corde. Une fois devant, Swapneel Rama réduisit l’allure pour mettre toutes les chances de son côté. Suivirent derrière lui, on retrouva Captain Gone Wild à l’extérieur de Watch Me Dad bien calé à la corde, Al Aasy, Sir Bernadni à l’extérieur de Swagger Jagger, Victor Lazlo, Zo Lucky et Yorktown en dernière position. Il n’eut pas de changement dans les positions jusqu’au poteau des 800 mètres, où Captain Gone Wild tenta de se rapprocher du meneur alors que Watch Me Dad attendait visiblement l’ouverture.  Au dernier tournant, Great Stohvanen maintenait son effort et il donnait l’impression de pouvoir filer vers la victoire. Une fois la dernière ligne droite entamée, Great Stohvanen se montra résistant. Captain Gone Wild accéléra bien de l’extérieur pour prendre un léger avantage à mi-ligne droite, mais Watch Me Dad grignota du terrain de l’intérieur. Il parvint à dominer Captain Gone Wild dans les derniers 50 mètres pour s’imposer. Great Stohvanen conserve la troisième place devant Al Aasy.

 

4e. Pforzheim, le meilleur au finish

L’entraîneur, Praveen Nagadoo eut raison d’aligner Red Rock Canyon dans la 4e course. En effet, ce dernier imposa un train soutenu facilitant ainsi la tâche de Pforzheim. Ce dernier se montra le meilleur au finish offrant aussi une première victoire 2021 à l’apprenti Nabeel Sheik Batchameeah. Le pensionnaire de l’écurie Praveen Nagadoo s’imposa de peu devant l’outsider Power Tower et Moon Sensation.

Red Rock Canyon sous les sollicitations de Ravi Kumar Vaibhav se porta vite aux commandes pour imposer un train soutenu. Derrière lui, on retrouva Mr Green Street, Imperial Rage, avec à son extérieur, Eight Cities, Dreamforest, Moonrise Sensation, Power Tower et Pforzheim. Au passage du Tombeau Malartic, Red Rock Canyon comptait déjà deux longueurs d’avance sur son plus proche poursuivant alors que dans les dernières positions, il y avait Power Tower et Pforzheim. Red Rock Canyon ne réduisit pas l’allure, mais au passage de la rue du gouvernent, Bernard Faydherbe passa à l’offensive en lançant Eight Cities. Ce dernier prit vite une longueur d’avance alors que Red Rock Canyon baissait pied tout comme Mr Green Street. On remarqua aussi Power Tower et Moonrise Sensation arrivaient aussi fort en épaisseur. Pforzheim était toujours à quelques cinq longueurs du meneur.

Eight Cities donna l’impression de pouvoir filer vers la victoire d’autant qu’Imperial Rage manquait de finish. A mi-ligne droite, Power Tower, Moonrise Sensation et Pforzheim arrivaient fort. Sous la monte énergique de l’apprenti Batchameeah, Pforzheim parvint à prendre un léger avantage qu’il conserva jusqu’au but. Power Tower dut se contenter de la 2e place devant Moonrise Sensation. Eight Cities est quatrième.

Red Rock Canyon entra avec une petite avance dans la dernière ligne, mais il était évident qu’il n’allait pas tenir jusqu’au bout. Imperial

 

5e.  Colour My Fate from pillar to post

Deux fois runner-up dans ses deux premières sorties, Colour My Fate, le grand favori de la 5e course s’imposa ‘from pillar to post’. Il s’impose facilement devant Var And Away alors que Seattle prit une modeste troisième place.

Avantagé par une bonne ligne dans les stalles, Colour My Fate ne se fit pas prier pour s’installer aux commandes pour imposer son pas. Il est suivi de Var And Away avec Brilliant Disguise à son extérieur, Bassam, Pop Icon, Snow Mountain, Seattle Kid, The I T Factor, Noir’s Boy et Hellofaride qui avait raté son départ. Swapneel Rama contrôla la course bien à sa guise au bas de la descente, il permit même de donner un ‘breather’ à sa monture. Il nous paraissait d’ailleurs, bien en mais d’autant qu’il n’est pas mis sous pression. Au poteau des 700 mètres, Var And Away tenta de se rapprocher du meneur alors que Hellofaride et Seattle Kid ont amélioré leur position. Au dernier tournant, Colour My Fate accéléra une première fois et il prit deux longueurs d’avance sur Var And Away alors que Bassam, Seattle Kid et Hellofaride arrivaient fort en épaisseur. Colour Of My Fate entra dans la dernière ligne droite avec une bonne marge de manœuvre. Var And Away manqua de finish alors que Seattle Kid nettement à l’extérieur tenta de combler son retard.

A mi-ligne droite, Colour Of My Fate avait déjà course gagnée car, Var And Way and Seattle Kid n’accéléraient pas comme prévu. Le pensionnaire de l’écurie d’Amar Sewdyal traversa la ligne avec une longueur d’avance devant Var And Away alors que Seattle Kid est troisième devant Bassam.

 

6e course: Henry Tudor résiste à Emerald Band

Spécialiste des 990 mètres, Henry Tudor, coursier fragile ayant saigné plus d’une fois des narines est parvenu à se montré résistant pour renouer avec la victoire face au grandissime favori, Emerald Band. Il faut dire qu’il profita bien de sa bonne ligne première ligne au départ pour forcer Emerald Band à l’extérieur sur la majeure partie du parcours. Suivirent derrière ces deux chevaux, on retrouvait Prince Of Venice, Captainofthesea, Gangleader, Lickerio et Roman Dancer. Les positions ne changèrent pas jusqu’au passage de la rue du gouvernement où les deux chevaux en tête prirent trois longueurs d’avance sur Prince Of Venice qui n’arriva pas à passer à la vitesse supérieure. Roman Dancer a bien amélioré sa position en épaisseur.

Henry Tudor entra dans la dernière ligne droite avec une demi-longueur d’avance sur Emerald Band.  Ce dernier fit illusion au poteau des 150 mètres donnant même l’impression qu’il allait dominer Henry Tudor. Au sein du peloton, Prince Of venice ne fit aucune impression alors que Roman Dancer est le seul à combler son retard. A mi-ligne droite, Emerald Band prit une à mi-ligne droite, Emerald Band prit une tête d’avance, mais sous la force du poignet de l’apprenti Sonaram Henry Tudor se montra combatif. Il revint à la hauteur d’Emerald Band et ces deux chevaux passèrent la ligne dans la même foulée. La photo finish fit voir que Henry Tudor a conservé une courte tête d’avance sur la monture de Bernard Fayd’herbe. Roman Dancer est troisième devant Captainofthesea.

 

8e. Débuts tonitruants pour Nourbese

Précédé d’une excellente réputation en Afrique du Sud, Nourbese, placé grandissime favori de la 8e course s’est montré trop fort pour ses adversaires du jour. La nouvelle unité de l’écurie Ricky Maingard s’infiltra dans un trou de souris dans la dernière ligne droite pour venir faire la différence facilement au finish. Il s’imposa devant Battle Of Alesia et Tower Of Wisdom.

Il y eut une lutte sans merci pour le commandement sur les premiers 300 mètres. Tower Of Wisdom se montra le plus rapide au départ gardant la position tête et corde jusqu’au passage du but pour la première fois avant de se faire dépasser par Culture Trip. Ce dernier devait à son tour dominé par Rock The Night qui s’installa en tête. Le train imposé fut soutenu. Derrière ce peloton de tête, on retrouva All About The Bass à l’extérieur de Tower Of Wisdom, Nourbese bien calé à la corde, puis on retrouva Battle Of Alesia, Arabian Air, Creation et Double The Fun en dernière position. Rock The Night maintenait son effort Rock The Night maintenait son effort Rock The Night maintenait son effort à l’avant et au poteau des 700 mètres, on remarqua que les deux chevaux les plus cotés de la course semblaient pris dans un tiroir. Au passage du poteau des 400 mètres, Rock The Night donnait déjà des signes de détresse alors que Tower Of Wisdom était déjà en embuscade. Culture Trip baissait pied.

Une fois dans la dernière ligne droite, Rock The Night disparaissait de la course. All About The Bass fit illusion dans un premier temps avant que Tower Of Wisdom ne prit l’avantage. Entretemps, Corne Orffer trouva le passage entre deux chevaux. En quelques foulées, il domina facilement ses adversaires pour s’imposer. Battle Of Alesia vint chiper la deuxième place à Tower Of Wisdom alors qu’All About The Bass s’accroche à la quatrième place.

 

9e course : Stageworld ouvre son compteur

En net progrès depuis sa bonne dernière sortie, Stageworld est venu justifier la confiance placée en lui en s’imposa assez facilement dans l’épreuve de clôture. Manetheren est deuxième devant Xenon. A l’ouverture des stalles, Stageworld se plaça vite sur les barres laissant Seoul très sollicité par son jockey aller imposer le train. Manetheren surmonta sa ligne extérieure pour venir suivre à l’extérieure de Stageworld. Puis, suivirent dans l’ordre Yankee Force, Sacred Night, Justinian, Manolete, Xenon et Moroccan Retreat. Seoul sous l’impulsion du jockey Indien, Darshan imprima un train soutenu à la course. Au bas de la descente, il compta deux bonnes longueurs d’avance sur Manetheren et Stageworld. On vit Bernard Faydherbe qui se rapprochait du peloton de tête alors que Justinian s’est décalé de la corde pour passer à l’offensive.

Au passage de la rue du gouvernement, Seoul maintenait son effort, mais il était déjà sous pression avec Manetheren et Stageworld déjà en embuscade. Justinian a comblé son retard, mais était en troisième épaisseur. Seoul entra dans la dernière droite avec une demi-longueur d’avance sur Manetheren. Le pensionnaire de l’écurie Jean Michel Henry devait baisser pied. Manetheren fit illusion, mais une fois que Stageworld est lancé par Rye Joorawon, il domina facilement ses adversaires pour s’imposer. Xenon termina fort pour prendre la troisième place devant Sacred Night

LIVE STREAMS
LIVE STREAMS



MAGAZINE