PRODUCT

Actualites

«Back

Maiden 2021 : Rye Joorawon se distingue avec une troisième ‘Maiden Cup’


2021-10-03 19:25:43 - Actualités Locales


La ‘Maiden Cup’, troisième course classique de la saison 2021 demeure un évènement même si elle s’est déroulée dans un Champ de Mars vide ! Temps couvert avec une petite pluie fine à partir de la 2e course, mais la piste était normale. Pas des spectateurs certes, mais on a assisté à des belles arrivées. Alshibaa comme attendu est entré dans la cour des grand remportant sa deuxième ‘Maiden Cup’ consécutive. Sa victoire a été laborieuse et il a fallu toute la science de Rye Joorawon pour le mener à bon port pour le bonheur de ses nombreux fans mais au grand désarroi de ses détracteurs ! Alshibaa s’imposa dans un excellent chrono de 2 m 26. 87, soit à deux centièmes du record de la distance. A noter que Rye Joorawon est le seul jockey avec Glen Hatt à avoir distingué dans cette prestigieuse épreuve en trois occasions. Avant Alshibaa, il avait gagné avec Man To Man (2014) et Parachute Man (2016). Jockey mauricien avec le plus grand nombre de victoires au Champ de Mars, il est connu comme le ‘Bad Boy’ mais il demeure aussi celui qui a été le plus prolifique dans des épreuves importantes au Champ de Mars.

On ne peut passer sous silence la belle prestation d’Opera Royal qui ne s’inclina que de peu après avoir longtemps suivi en queue de peloton. L’écurie Ricky Maingard avait auparavant remporté deux autres victoires avec Afdeek et Spring Man. Elle consolide ainsi son avance au classement et on voit mal le titre lui échapper cette saison. Les écuries Rameshwar Gujadhur, Perdrau, Shirish Narang, Hurchund et Praveen Nagadoo tirèrent leur épingle du jeu avec une victoire chacun. Le jockey d’origine indienne Ravi Kumar Vaibhav est parvenu à remporter sa première victoire chez nous tout comme l’apprenti Ianish Taka. Dinesh Sooful grâce à sa victoire avec Jacalac conserve toujours sa première place au classement avec 22 victoires suivi d’Ivaldo Santana 21 et Corne Orffer absent avec 20 victoires.

 

Doublé historique d’Alshibaa comme attendu !

Twist Of Fate avait des nombreux partisans certes, mais ils étaient aussi nombreux à penser qu’Alshibaa allait être difficile à battre après de ce qu’il a démontré chez nous depuis la saison dernière. Sa victoire a été certes laborieuse cette fois, mais l’essentiel, ce fils de Street Cry et Asheerah a réalisé le doublé historique. Ce pensionnaire de l’écurie Ricky Maingard permit aussi à Rye Joorawon à remporter cette prestigieuse épreuve pour la troisième fois. Jusqu’ici, seul Glen Hatt l’avait réalisé. Alshibaa s’imposa devant Opera Royal alors que Twist Of Fate est troisième.

Au départ, Marshall Foch et Padre Pio se montrèrent les plus rapides, mais après 150 mètres de course, le pensionnaire de l’écurie Simon Jones put se rabattre à la corde pour imposer son pas. Marshall conserva l’intérieur forçant The Dazzler à l’extérieur. Puis suivirent dans l’ordre, Patrol Officer gardant Alshibaa en ‘one off’. Twist Of Fate suivit lui à l’extérieur de Bag Of Tricks alors qu’Opera Royal fermait le cortège. Padre Pio imposait un train soutenu, mais il était toujours sous la pression de ses poursuivants. Au passage du but pour la première fois, Benedict Woodworth prit le soin de réduire quelque peu l’allure, mais The Dazzler sous l’impulsion de Roby Beekarry passa vite à l’offensive. Du coup, l’allure de la course monta d’un cran. Padre Pio ne céda pas le contrôle de la course et The Dazzler fut forcé à l’extérieur.

Au poteau des 800 mètres, ce fut au tour de Rye Joorawon de demander un premier effort à Alshibaa. Ce dernier accéléra bien pour venir se positionner à l’extérieur du meneur. Ce dernier ne s’avoua pas vaincu et força la monture de Joorawon à l’extérieur. Au sein du peloton, Patrol Officer, Bag Of Tricks  et Twist Of Fate se rapprochaient quelque peu alors que Marshall Foch et The Dazzler étaient déjà battus à ce stade de la course. Quant à Opera Royal, il attendait visiblement l’ouverture de l’intérieur à l’entrée de la dernière ligne droite. Alshibaa et Padre Pio étaient botte à botte et ils entrèrent tous deux en premier dans la dernière ligne droite. Sous pression, Alshibaa abusa de la largeur de la piste.

Une fois qu’il eut rééquilibré sa monture, Rye Joorawon monta à fond Alshibaa qui domina facilement Padre Pio. Opera Royal fit illusion à l’intérieur et à mi-ligne droite, il était presqu’à la hauteur d’Alshibaa. Twist Of Fate fut lancé entre Alshibaa et Patrol Officer et il termina en trombe. Alshibaa semblait fatigué, mais la ligne arriva juste à temps pour lui. Il devança Opera Royal de peu alors que Twist Of Fate prit une modeste troisième place à l’issue d’une monte peu inspirée du jockey Bernard Faydherbe. Patrol Officer est quatrième. Alshibaa qui réussit le doublé a aussi réalisé un joli chromo soit à seulement deux centièmes du record de la distance du jour.

« C’est une victoire qu’on attendait tous à l’écurie, mais elle a été plus difficile que prévu. Alshibaa est retourné à l’écurie éreinté. Il eut une course difficile sur la majeure partie du parcours ayant été forcé de suivre à l’extérieure. Je pense que Rye Joorawon a senti le danger d’où sa décision de lancer son attaque de loin. Au dernier tournant, je pensais qu’Alshibaa n’allait pas maintenir son effort. Dans la dernière ligne droite, il prit un léger avantage tout en abusant de la largeur de la piste et je priais que le but arrive le plus vite possible. Je constatais qu’Opera Royal qui eut une course en or depuis le départ arrivait fort de l’intérieur. J’ai bien sûr poussé un ouf de soulagement quand Alshibaa a passé la ligne en vainqueur. Il est entré dans l’histoire, mais on retiendra aussi que ce fut un ‘Maiden Cup’ couru sans les spectateurs. Je ne sais pas si Alshibaa va revenir en compétition après cette course. On verra après quelques semaines s’il est bien récupéré. Je suis content pour Rye Joorawon qui remporta sa troisième ‘Maiden Cup’. Il avait beaucoup de pression sur ses épaules après la vidéo posté sur les réseaux sociaux. Cette bande des salopards ont tout fait pour qu’il ne monte pas, mais ils ne sont pas réussis ! » a déclaré l’entraîneur, Ricky Maingard.

Quant à Rye Joorawon, il a déclaré qu’il dédie sa victoire à ceux qui avaient tout tenté pour le détruire sur les réseaux sociaux. Il dédie aussi sa victoire à son papa qui a fêté son anniversaire au cours de la semaine écoulée. «  J’ai pris la décision de lancer l’offensive à 800 mètres du but pour ne pas se laisser piéger. Il faut dire qu’on m’a mené la vie très difficile sur la majeure partie du parcours. Alshibaa a puisé dans ses ressources pour s’imposer au courage. Sans cette décision de passer à l’attaque tôt, il aurait été difficile pour Alshibaa de s’imposer » a déclaré Rye Joorawon.

 

1e. Grande première d’Ianish Taka avec Desert Thief

L’épreuve d’ouverture nous a permis d’assister à une arrivée serrée avec six chevaux terminant à moins d’une demi-longueur. La photo finish fit voir que Desert Thief piloté par Ianish Taka s’imposa de peu devant son compagnon d’écurie, Newsman alors que Sir Capers est troisième. L’apprenti Taka remporte ainsi sa première victoire au Champ de Mars.

Siberian Husky et Secret Circle se montrèrent les plus rapides au départ pour disputer le commandement. Au passage du but pour la première fois, sous l’impulsion de Tejash Juglall, Secret Circle parvint à se rabattre à la corde pour mener devant Siberian Husky. Derrière ces deux chevaux, suivirent Million Dollar, Misty Roller avec Jet Path à son extérieur, Sir Capers, Newsman, Desert Thief, Tiger’s Bond, Bypass et Secret Idea en dernière position. Au bas de la descente, on remarqua Jet Path qui sous les sollicitations de l’apprenti d’Alvinio Roy améliorait sa position pour se placer à l’extérieur de Million Dollar Man. A l’avant, Stone Circle maintint l’allure. Au passage de la rue du gouvernement, Stone Circle et Siberian Husky ont été rejoint par Million Dollar Man alors que Jet Path fit illusion en épaisseur. On remarqua aussi que Newsman, Sir Capers, Tiger’s Bond et Desert Thief qui arrivaient fort.

Stone Circle entra avec un léger avantage dans la dernière ligne droite flanqué de Siberian Husky. Million Dollar Man ne trouva pas le passage. Au poteau des 150 mètres, Siberian Husky et Stone Circle baissèrent pied alors que Sir Capers mit le nez devant. A mi-ligne droite l’issue demeurait indécise car, Newsman, Tiger’s Bond et Secret Idea étaient sur presque la même ligne alors que Desert Thief sous la monte énergique d’Ianish Taka termina en bolide et il arriva juste à temps pour chiper la victoire à Newsman. Sir Capers s’accrocha à la troisième place. Tiger’s Bond et Secret Idea firent ‘dead heat pour la quatrième place.

 

2e. Manetheren from pillar to post!

Retour gagnant pour Akash Aucharuz après avoir purgé une suspension. C’est le cas de le dire car, pilotant le grand favori, Manetheren, il réalisa un ‘pillar to post’ s’imposant facilement. A noter que c’est un beau cadeau d’anniversaire pour le jockey mauricien qui avait fêté son anniversaire le 1er octobre. Oxford Blue est deuxième devant Smuts.

Manetheren ne laissa à personne le soin de diriger les opérations car une fois le départ, il se rabattit vite à la corde suivi d’Ultimate Warrior avec Smuts à son extérieur. Oxford Blue suivait en quatrième position avec Stone Circle à son extérieur. Puis on retrouvait, Casanova King, Crack On, Moon Jumper, Moroccan Retreat et Fairbanks en queue de peloton. A l’avant, Akash Aucharuz eut tout le loisir de doser le pas de sa monture tout en lui donnant, un ‘breather’ au bas de la descente. Smuts tenta de se rapprocher du meneur, mais il est forcé en ‘one off’. On remarqua qu’Oxford Blue qui s’étendait plutôt bien derrière ce peloton de tête. Manetheren lança le sprint au poteau des 400 mètres suivi de Smuts et Ultimate Warrior. Nabeel Batchameeah décalait Oxford Blue de la corde pour passer à l’offensive,

Manetheren entra avec deux longueurs d’avance dans la dernière ligne droite. Ultimate Warrior et Smuts n’accélèrent pas comme prévu alors qu’Oxford termina le mieux au milieu de la piste. Manetheren ne fut jamais rejoint et il passa la ligne avec une bonne avance devant Oxford Blue alors que Smuts devance Ultimate Warrior d’une courte tête pour la troisième place.

 

3e. l’Indien, Ravi Vaibhav se distingue avec Pforzheim

Victorieux lors de sa dernière sortie, Pforzheim confié cette fois au jockey indien, Ravi Kumar Vaibhav fut plutôt délaissé au niveau du ‘betting’. Le pensionnaire de l’écurie Praveen Nagadoo était coté à 9-1. Pforzheim qui avait longtemps suivit en queue du peloton, termina à la vitesse du vent pour venir s’imposer d’une demi-longueur devant Canary Island.

A l’ouverture des stalles du départ, Canary Island se montra le plus véloce, mais sollicité par son jockey, Do Or Dare se porta vite aux commandes. Il est suivi par Canary Island avec Lasair à son extérieur. Suivirent derrière ce peloton de tête, Kalgoorlie, Nimitz, Lumber Jackeroo en épaisseur, Balantine Hall lui aussi en épaisseur, Senor’s Guest, Viking Trail et Pforzheim en dernière position. Do Or Dare imprima un train plutôt sélectif, mais le peloton resta groupé avec Canary Island et Kalgoorlie qui se montraient les plus menaçants. Au poteau des 800 mètres, Lumber Jackeroo tenta d’améliorer sa position mais il est forcé en épaisseur suivi de Ballantine Hall. Senor’s Guest et Pforzheim se trouvaient toujours dans les derniers rangs. Au passage de la rue du gouvernement, Do Or Dare était toujours devant, mais il était évident qu’il n’allait pas tenir jusqu’au bout.

A l’entrée de la dernière ligne droite, Do Or Dare et Canary Island entra ensemble avec Kalgoorlie qui s’infiltra à l’intérieur. Au poteau des 150 mètres, Canary Island prit un léger avantage, mais Kalgoorlie grignota du terrain pour faire illusion. A l’extérieur, on remarqua Ballantine Hall qui arriva fort alors que Pforzheim est lancé à fond par Ravi Vaibhav. A mi-ligne droite, la lutte entre Canary Island et Kalgoorlie était intense, mais ces deux chevaux furent rejoint par Pforzheim qui termina en bolide. Il domina facilement ses adversaires pot passer la ligne avec une demi-longueur d’avance sur Canary Island. Kalgoorlie s’accrocha ? la troisième place devant son compagnon d’écurie Ballantine Hall.

 

4e.  L’outsider Afdeek double la mise !

Revenant après plus deux mois de repos et avec l’apprenti Nabeel Batchameeah en selle, Afdeek délaissé par les parieurs ne s’est pas prié pour doubler la mise au finish. Surmontant sa 9e ligne, Afdeek a suivi en quatrième position sur la majeure partie du parcours avant de venir dominer ses adversaires au finish. Trip To The Sky est deuxième devant Captain Gone Wild.

Numberninetynine se montra le plus rapide au départ pour s’emparer de la direction des opérations. Il imposa son pas devant Captain Gone Wild, Chapter And Verse, Afdeek, Roman Dancer, Trip To The Sky qui suivit à l’extérieur de Choir Of Angels, Watch Me Dad, Bold Horizon et Yorktown loin derrière. La doublure de l’écurie Gujadhur imprima un train soutenu, mais il ne parvint pas à prendre ses distances du peloton. Au sein du peloton, Captain Gone Wild, Afdeek et Trip To The Sky s’étendaient bien. Numberninetynine maintenait son effort à l’avant et il entra avec une longueur d’avance dans la dernière ligne droite. Roman Dancer trouva l’ouverture à l’intérieur alors que Captain Gone Wild et Trip To The Sky optèrent de lancer leurs offensives à l’extérieure. Afdeek trouva le passage au milieu de la piste et en quelques foulées, il domina vite ses adversaires d’autant qu’il portait une décharge de 4 kg.

Trip To The Sky tentait de pousser Afdeek dans ses derniers retranchements, mais le pensionnaire de l’écurie Ricky Maingard ne baissa pas et il fila vers une deuxième victoire consécutive. Trip To The Sky conserve sa deuxième place devant Captain Gone Wild et Chapter And Verse.  

 

5e. Spring Man grace au bon jockeyship de Rama

Battu dans les conditions que l’on sait lors de sa dernière sortie, Spring Man piloté cette fois par Swapneel Rama se racheta de fort belle manière grâce à son bon jockeyship. Peu avant la course, l’entraîneur, Ricky Maingard avait déclaré au micro de Jean Philippe Laganne que la monte de Corne Orffer fut mal inspirée lors de sa précédente sortie. Spring Man devança de peu son compagnon d’écurie, Tsitsikamma Dance et Moschino.

Brilliant Disguise s’installa vite aux commandes à l’ouverture des stalles de départ pour mener devant Stream Ahead forcé de suivre en ‘one off’. Puis suivirent bien calé à la corde, Spring Man avec Backpacker à son extérieur, Moschino, Special Blend et Royal Italian en queue de peloton. Le train imposé par Brilliant Disguise est sélectif et peu après le passage du Tombeau Malartic, sous l’impulsion de Bernard Faydherbe, Backpacker accéléra une première fois pour passer devant. Il dut sortir quelque peu de son pas car, Brilliant Disguise réagit quelque peu. Ai poteau des 800 mètres, avec l’initiative de Bernard Faydherbe, le rythme de la course augmenta d’un cran. On remarqua qu’u sein du peloton Spring Man et Tsitsikamma Dance suivaient tranquillement alors que Moschino et Special Blend ont déjà commencé leur effort pour se rapprocher du meneur.

Backpacker prit deux longueurs d’avance au passage de la rue du gouvernement alors que Stream Ahead et Brilliant Disguise baissèrent pied. Spring Man et Tsitsikamma Dance étaient déjà en embuscade. Special Blend et Moschino étaient toujours sous pression. Backpacker entra dans la dernière ligne droite avec une longueur d’avance. Il tint bon jusqu’au poteau des 150 mètres avant de plafonner sans doute, il ne tint pas la distance. Spring Man mit vite le nez devant, mais Tsitsikamma Dance termina aussi fort. Ces deux chevaux si livrèrent à une lutte sans merci, mais Spring Man sous la monte énergique de Swapneel Rama parvint à conserver une encolure d’avance sur la ligne. Tsitsikamma Dance est deuxième devant Moschino alors que Special Blend est quatrième.

 

7e course: Brabanzio s’impose de justesse!

Brabanzio faisait figure d’épouvantail dans la 7e course et ils étaient nombreux à penser qu’il allait faire une bouchée de ses adversaires. Cependant, ce grandissime favori donna des sueurs froides à ses partisans et même à son entraîneur dans la dernière ligne droite. En effet, Poinciana semblait hors d’attente une fois entré dans la dernière ligne droite, mais sous la force du poignet d’Ivaldo Santana, Brabanzio arriva juste à temps pour chiper la victoire à la monture de Benedict Woodworth.

Placé au premier couloir, Poinciana prit vire la position tête et corde pour mener devant Jals Tiger, Matchless Captain, Brabanzio en épaisseur, Fort MCHenry, Carlo Calodi, Edge Of The Sun en épaisseur, Manolete et Doublethink. Poinciana imposa un train d’enfer et au passage du poteau des 400 mètres, il prit trois longueurs d’avance sur son plus proche poursuivant. Au dernier tournant, Poinciana donnait l’impression de filer vers la victoire car, Fort MCHenry et Brabanzio semblaient en difficulté alors que Doublethink tentait de combler son retard. Poinciana entra dans la dernière ligne droite avec une bonne marge de manœuvre. A mi-ligne droite, il semblait hors d’atteinte, mais on remarqua que Brabanzio arrivait fort et qu’il grignota du terrain à sa chaque foulée. A 75 mètres du but, Poinciana semblait avoir course gagnée, mais Brabanzio dans un sursaut d’orgueil parvint à dominer sur la ligne. Doublethink termina le plus fort pour chiper la troisième place à son compagnon d’écurie, Matchless Captain.

 

8e. Sooful sauve sa journée avec Jacalac !

On attendait le grand favori, Spry, mais ce fut Jacalac qui avait lui aussi des nombreux partisans qui est venu s’imposer de justesse. Il permit à Dinesh Sooful de sauver sa journée et conserver sa première place au classement.

Mezuzah n’eut pas de problème pour prendre la direction des opérations. Il est suivit par Gunner Runner avec Spry à l’extérieur. Puis, suivirent derrière ce peloton de tête, Hardfallingrain, Capkuta, Heart Of Darkness, Jacalac alors que Justinian s’est arrêté sans doute ayant eu des problèmes. A l’avant, Roby Bheekarry tenta de bien doser le pas de sa monture, mais il resta sous la pression de ses poursuivants. Au bas de la descente, Il maintenait son effort, mais on remarqua Hardfallingrain qui se montrait ardent alors que Jacalac perdit quelque peu du terrain se retrouvant dans les derniers rangs. Au passage de la rue du gouvernement, Mezuzah ne donna aucun signe de faiblesse alors que Gunner Runner n’accélérait pas. Spry était déjà en embuscade. Capkuta perdit aussi du terrain.

Mezuzah entra dans la dernière ligne droite avec une longueur d’avance. Il donna l’impression de pouvoir filer vers la victoire, mais il est rejoint par Spry au poteau des 100 mètres qui fit figure de vainqueur. En même temps, Hardfallingrain et Jacalac terminèrent en bolide. L’issue est indécise jusqu’au derniers 25 mètres où Jacalac sortit un joli coup de rein pour passer la ligne avec une tête d’avance sur Hardfallingrain. Spry est troisième devant Mezuzah.

LIVE STREAMS
LIVE STREAMS



MAGAZINE