PRODUCT
LATEST NEWS

32e journée : Nourbese comme à la parade !

2021-11-13 20:12 - Actualités Locales

31e journée : Twist Of Fate sans vraiment forcer ses talents

2021-11-07 16:35 - Actualités Locales

Actualites

«Back

33e journée : Dinesh Sooful seul dans le fauteuil de leader…


2021-11-20 18:33:37 - Actualités Locales


La 33e journée s’est déroulée sous un soleil de plomb et sur une piste normale. Les résultats dans l’ensemble ont été conformes à la logique. L’épreuve phare a été remportée par la doublure de l’écurie Gilbert Rousset, Iditarod Trail. Ce dernier renoue ainsi avec la victoire après un long passage à vide et aussi grâce à son léger handicap. Il domina Black Cat Back au finish, le pensionnaire de l’écurie Gujadhur portait 6.5 kg de plus. Dinesh Sooful avait auparavant mené à la victoire Paddingtons Luck et Trojan Quest. Roby Bheekary a lui réalisé le doublé avec Emerald Band et Massimo. Corne Orffer est le seul jockey étranger à ramener une victoire et c’était avec le favori de la 7e course, Eurotec. Rye Joorawon permit aux couleurs de l’écurie Gujadhur de briller avec Thomas Henry alors que Kersley Ramsamy se distingua avec Million Dollar Man dans l’épreuve d’ouverture. Au classement des jockeys Dinesh Sooful est en position de force à cinq journées de la fin de la saison avec trois victoires d’avance sur Ivaldo Santana. Le jockey mauricien compte 32 victoires contre 29 à Ivaldo Santana et 28 à Corne Orffer. La lutte pour le sacre s’annonce âpre et de toute beauté.

 

Iditarod Trail, la différence grâce à son léger handicap

On attendait Haylor voire même Black Cat Back, mais Iditarod Trail qui ne portait que 54.5 kg en profitant pour venir dominer Black Cat Back (61 kg) dans les derniers 100 mètres pour s’imposer d’une encolure. Haylor dont la tactique suscite des questions s’accroche à la troisième place devant Horse Guards.

Black Cat Back se montra lent au départ et ce fut Horse Guards qui prit le commandes, mais pas pour longtemps car Haylor à la surprise générale passa devant pour imposer un train soutenu à la course. Derrière lui, suivirent, Horse Guards avec Black Cat Back à son extérieure, Rule The Night, Bergerac et Iditarod Trail en queue de peloton. Au poteau des 900 mètres, Haylor sous l’impulsion de l’apprenti Alvinio Roy maintenait l’allure, mais il resta sous la pression de Horse Guards et Black Cat Back alors qu’au sein du peloton, Rule The Night s’étendait bien tout comme son compagnon d’écurie, Iditarod Trail. Au passage de la rue du gouvernement, l’avance de Haylor réduisit comme neige au soleil et Black Cat Back se fit menaçant quand il passa à l’offensive en épaisseur. Horse Guards attendait lui, l’ouverture à l’entrée de la dernière ligne droite.

Haylor entama la dernière ligne droite avec un léger avantage avant de se faire dominer facilement par Black Cat Back. Ce dernier prit vite une longueur d’avance au poteau des 150 mètres. Il donna l’impression de pouvoir renouer avec la victoire quand surgit Iditarod Trail nettement à l’extérieur. Dinesh Sooful se démenait alors comme un beau diable. A 75 mètres du but, il était déjà à la hauteur de Black Cat Back. La lutte entre ces deux chevaux fut plutôt brève car, Iditarod Trail prit vite une encolure d’avance pour s’imposer. Haylor prit la troisième devant Horse Guards.

« C’est une victoire qui fait plaisir car Iditarod Trail n’a rien fait de mal depuis le début de la saison. Il a profité de son léger handicap pour dominer Black Cat Back qui lui portait 6.5kg de plus. Les circonstances de la course ont favorisé Iditarod Trail. Il faut faire ressortir que je n’étais pas vraiment confiant avec Iditarod Trail car je pensais que Haylor avec son léger handicap allait être difficile à battre. Quoiqu’il en soit, je suis content de cette victoire d’autant que c’est dans une épreuve principale. Cette victoire à Dinesh Sooful une avance de longueurs sur Ivaldo Santana au classement des jockeys. La lutte s’annonce quand même âpre jusqu’à la fin de la saison » a déclaré l’assistant entraîneur Soodesh Seesurrun.

 

 

1e course : Million Dollar Man double la mise

Victorieux lors de sa dernière sortie avec Mervin Teetan, Million Dollar Man a démontré que sa victoire n’était pas le fruit du hasard. En effet, ce pensionnaire de l’écurie Raj Ramdin qui eut une course de rêve sur la majeure partie du parcours est venue doubler la mise encore une fois au finish. Il offrit par la même occasion une troisième victoire au jockey Kersley Ramsamy.

A l’ouverture des stalles du départ, il y eut lutte pour le commandement. En effet, Million Dollar Man, The Time Is Now, Italian Way, Rochester et Celestial Magma sont tous sollicités par leurs jockeys pour essayer de prendre la position tête et corde. Au passage du Tombeau Malartic, The Time Is Now parvint à se rabattre à la corde pour mener devant Million Dollar Man alors qu’Italian Way demeurait à l’extérieur tout comme Rochester. Ce dernier se montrait ardent. Suivirent derrière ces chevaux, on retrouvait, Celestial Magma, Heart Of Darkness, Secret Idea, Man From Seattle et Midnight Oracle en queue de peloton. Au bas de la descente, Heart Of Darkness sous l’impulsion de Vikram Sola accéléra une première fois pour essayer de passer devant. En quelques foulée, il était déjà à la hauteur de The Tim Is Now, mais ce dernier ne se laissa pas faire et garde la corde.

Au sein du peloton, on remarqua que Million Dollar Man était bien en main tout comme Man From Seattle alors que Rochester, Celestial Magma et Italian Way paraissaient battus à ce stade de la course. Au dernier tournant, Heart Of Darkness et The Time Is Now étaient botte à botte. Million Dollar Man et Man From Seattle étaient déjà en embuscade. . Heart Of Darkness entra dans la dernière ligne droite avec une encolure d’avance, mais The Time Is Now se montra combatif pour reprendre l’avantage. Ces deux chevaux furent rejoint par Million Dollar Man et Man From Seattle. La lutte fut brève car, Million Dollar Man sortit la meilleure accélération pour s’imposer devant The Time Is Now et Man From Seattle. Heart Of Darkness est quatrième.

 

2e course : Trojan Quest chipe la victoire à Fort MC Henry

Le sprint de la 2e course fut très disputé. C’est le cas de le dire car Fort MC Henry et Trojan Quest se livrèrent à une lutte sans merci et ce fut le pensionnaire de l’écurie Jean Michel Henry qui eut le dernier mot sur la ligne. Rain Must Fall est troisième devant Doublethink.

New Abbey et Badawee se livrèrent à une lutte sans merci au départ pour prendre la direction des opérations. On remarqua même que le jockey Ivaldo Santana sortir la cravache pour que New Abbey de garder la corde. Badawee ne se laissa pas faire alors que Trojan Quest parvint à se placer sur les barres et que Doublethink est forcé de suivre à l’extérieur. Puis on retrouva Fort MC Henry et Rain Must Fall en dernière position. A l’avant, la lutte entre New Abbey et Badawee était intense et au dernier tournant, il était évident qu’ils n’allaient pas pouvoir tenir jusqu’au bout. Ils entrèrent dans la dernière ligne ensemble, mais ils devaient tous deux baissèrent pied, laissant Trojan Quest filer vers la victoire alors que Fort MC Henry et Doublethink se montrèrent menaçant.

A mi-ligne droite, Trojan Quest fut rejoint par Fort MC Henry sur lequel le jockey Ravi Vaibhav se déchaînait comme un beau diable. La lutte fut intense entre ces deux chevaux. Tantôt Trojan Quest prit une tête d’avance et tantôt ce fut Fort MC Henry qui prit l’avantage. Ces deux chevaux passèrent la ligne dans la même foulée et le jockey indien Ravi Vaibhav leva même la main au ciel pour célébrer la victoire, mais la photo finish fit voir que ce fut Trojan Quest avec Dinesh Sooful en selle qui s’est imposé. Le jockey mauricien prit ainsi seul la tête au classement.

 

3e course: Thomas Henry s’impose avec autorité

Même s’il était parmi les chevaux les plus cotés dans la course, ils étaient nombreux à avoir de doute sur la possibilité que Thomas Henry domine ses adversaires du jour. En effet, il était desservi par une ligne extérieure, mais piloté avec confiance par Rye Joorawon, le pensionnaire de l’écurie Gujadhur n’a fait qu’une bouchée de ses adversaires au finish pour s’imposer avec autorité. Thomas Henry passa la ligne avec quatre longueurs d’avance sur Hardwired. Syds Liason est troisième devant Liquid.

Syds Liason, Liquid, Trip To The Sky et Hardwired se livrèrent à une lutte sans merci pour prendre le commandement, mais Après 200 mètres de course, ce fut à la surprise générale, ce fut Go Jewel qui passa devant avec Trip To The Sky à son extérieur. Derrière ces deux chevaux de tête, on retrouvait Hardwired à l’extérieur de Syds Liason, Liquid, Nevil MU, Gang Leader, Thomas Henry en ‘one off’, Steak And Ale et Liverpool Champ en queue de peloton. Au bas de la descente, Roby Bheekary prit le soin de réduire l’allure et le peloton  se regroupa. Hardwired sous l’impulsion Akash Aucharuz se rapprocha du meneur alors qu’au sein du peloton, on remarqua que Syds Liason, Liquid et Thomas Henry étaient bien en main. A l’avant, Go Jewel tint bon, mais il est suivi comme son ombre par Hardwired.

Le pensionnaire de l’écurie Perdrau domina Go Jewel tout juste avant l’entrée de la dernière ligne droite. On remarqua que Syds Liason et Thomas Henry qui se firent menaçant alors que Trip To The Sky n’accélérait pas comme prévu. Au poteau des 150 mètres, Hardwired est dominé par Thomas Henry. Le pensionnaire de l’écurie Gujadhur quitta sur place ses adversaires pour aller s’imposer avec autorité. Hardwired dut se contenter de la deuxième place devant Syds Liason et Liquid.

 

4e course : Paddingtons Luck résiste à Pforzheim

Redoutable quand il arrive à dicter son train, Paddingtons Luck quelque peu délaissé au niveau du betting a doublé la mise à l’issue d’une course de rêve à l’avant. Il résiste au percutant finish de Pforzheim pour s’imposer d’une courte tête. Charleston Hero est troisième devant Rock The Night.

Etant le plus rapide du champ, Paddingtons Luck sous l’impulsion de Dinesh Sooful n’eut aucun problème pour prendre la position tête et corde et mener devant Arlingtons Revenge, Charleston Hero avec Rock The Night à son extérieur, puis on retrouva Absolutist, Over The Odds, Victor Lazlo, John Hancock, Pforzheim et Snowy Mountain en dernière position. Paddingtons Luck ne fut nullement inquiété à l’avant et Dinesh Sooful prit même le soin de réduire l’allure au bas de la descente. Au poteau des 800 mètres il y avait au moins 15 longueurs entre le meneur et Pforzheim et le peloton s’étirait. Au passage de la rue du gouvernement, Paddingtons Luck maintenait son effort, mais il était sous la menace de Charleston Hero et Arlingtons Hero. On remarqua qu’Ivaldo Santana qui a déjà sortit la cravache sur Pforzheim. Ce dernier avait plus de dix longueurs à combler au dernier tournant. Absolutist était déjà battu à ce stade de la course.

Paddingtons Luck entra dans la dernière ligne droite avec une bonne marge de manœuvre. Charleston Hero tenta de revenir sur lui tout comme Arlingtons Revenge alors que Rock The Night fit illusion au poteau des 150 mètres. John Hancock se fit aussi menaçant mais il devait baisser pied peu après. Paddingtons Luck se montra résistant et conservait l’avantage. Pforzheim arriva fort et Ivaldo Santana dut changer de ligne pour le lancer à fond. Il termina en trombe, mais le but arriva trop tôt pour lui car, Paddingtons Luck conservait une courte tête sur la ligne. Charleston Hero est troisième devant Rock The Night.

 

5e course: Emerald Band s’impose au finish!

S’alignant sur sa distance de prédilection, Emerald Band piloté cette fois par Roby Bheekary est parvenu à renouer avec la victoire au finish. Il domina Wave et Ninotto alors qu’Al Bragga est quatrième.

Comme on s’y attendait la lutte pour prendre la direction des opérations fut très disputée, mais après 100 mètres de course, Henry Tudor parvint à se rabattre à la corde devant Bye Bye Rocket alors que Shadowing suivait en troisième position forçant Emerald Band en ‘one off’. Puis suivirent dans l’ordre, Al Bragga, Ninotto, Wave et Captainofthesea en dernière position. A l’avant, Henry Tudor maintenait son effort forçant Bye Bye Rocket à l’extérieur alors que Shadowing est retenu par son jockey tout comme Al Bragga. On remarqua aussi que Ninotto est en mauvaise posture, son jockey ne trouvant pas le passage pour améliorer sa position.

Au dernier tournant, Bye Bye Rocket prit un léger avantage sur Henry Tudor qui commençait à baisser pied alors qu’Emerald Band accélérait bien en épaisseur. Ninotto tardait à trouvait le passage tout comme Al Bragga. En revanche, Wave choisit l’extérieur pour passer à la vitesse supérieure. A mi-ligne ligne droite, Bye Bye Rocket était toujours devant, mais monté à fond par Roby Bheekary ‘hands and heels’, Emerald Band domina ses adversaires pour passer la ligne avec plus d’une longueur d’avance sur Wave. Ninotto est troisième devant Al Bragga.

 

7e course: Eurotec domine Opague

Malchanceux lors de sa dernière sortie, Eurotec. Grand favori de la 7e course peit une belle revanche sur le sort cette fois. Après avoir suivi au milieu du peloton, il trouva le passage à temps dans la dernière ligne droite pour venir dominer Opague qui faisait figure de vainqueur.  

Moonrise Sensation et Bellagio King se disputèrent le commandement sur les premiers 100 mètres, mais le pensionnaire d’Amar Sewdyal conserva la corde peu après pour imposer son pas. Bellagio King le suivit comme son ombre avec Imperial Rage à son extérieur. Puis vinrent dans l’ordre, Al Madhar, Eurotec, Clouded Hill, Black Indy, High Key, Opague et Power Tower en queue de peloton. Le train imposé par Moonrise Sensation était régulier, mais le peloton resta groupé. Au bas de la descente, Imperial Rage accéléra une première fois pour venir courir botte à botte au meneur qui ne se laissa pas faire alors que Bellagio King se retrouvait dans une position de rêve. Au poteau des 600 mètres, Opague lancé par Rye Joorawon améliorait sa position alors que Bellagio King n’accélérait pas comme attendu. Eurotec semblait lui être piégé derrière Bellagio King. Corne Orffer dut attendre la dernière ligne droite pour pouvoir monter ? fond son cheval.

Moonrise Sensation et Imperial Rage entrèrent dans la dernière ligne droite ensemble. Opague qui a comblé son retard en épaisseur les domina facilement pour faire figure de vainqueur. La monture de Rye Joorawon tint bon jusqu’à la mi-ligne droite, mais une fois qu’il trouva l’ouverture, Corne Orffer lança à fond Eurotec qui sortit un joli coup de rein pour venir dominer Opague de peu. Bellagio King dut se contenter de la troisième place devant Moonrise Sensation.

 

8e course : Massimo ouvre son compteur

Ayant tapé dans l’œil lors de sa précédente sortie, Massimo installé grand favori de l’épreuve d’ouverture n’a fait que confirmer ses belles dispositions du moment pour s’imposer facilement. Moroccan Retreat termine deuxième devant Xenon et Duke Of Abercorn.

Massimo se montra le plus rapide au départ pour se placer aux commandes et mener Duke Of Abercorn alors qu’Instinctive Power se plaçait tout derrière alors qu’Intothemystic eut un parcours difficile en troisième épaisseur. Puis on retrouva Talisman à l’extérieur de Xenon, Lasair, Moroccan Retreat. Massimo imposa un train soutenu à l’avant et au bas de la descente le pensionnaire de l’écurie Samraj Mahadia comptait au moins deux longueurs d’avance sur son plus proche poursuivant. Les positions ne connurent aucun changement jusqu’au passage de la rue du gouvernement où Xenon sous l’impulsion de Corne Orffer accélérait pour améliorer sa position alors que Moroccan Retreat a comblé son retard et suivait le pensionnaire de l’écurie Ricky Maingard.

Massimo ne fut nullement inquiété à l’avant et il entra dans la dernière ligne droite avec une bonne avance. Dans un premier temps, Xenon et Moroccan Retreat donnèrent l’impression de pouvoir revenir sur Massimo, mais à mi-ligne droite, le pensionnaire de l’écurie Samraj Mahadia quitta sur place ses poursuivants pour aller s’imposer facilement. Moroccan Retreat est deuxième devant Xenon alors que Duke Of Abercorn s’accroche à la quatrième place.

LIVE STREAMS
LIVE STREAMS



MAGAZINE